Décembre 3, 2021
Par Campagne BDS France
288 visites


Home»Actus»Agir pour #UNInvestigateApartheid – Le 29 novembre, la meilleure action de solidarité avec le peuple palestinien


image_pdfimage_print

Par le Comité national palestinien BDS (BNC)

Le lundi 29 novembre dernier marquait la 43e Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien. La meilleure façon de manifester une véritable solidarité avec les Palestiniens est de lutter pour que l’ONU enquête sur l’apartheid – #UNinvestigateApartheid – et voici pourquoi :

L’apartheid est un crime contre l’humanité. Les États et les organisations internationales, au premier plan les Nations unies, ont l’obligation légale de n’accorder ni reconnaissance ni assistance à un régime d’apartheid, et d’agir pour y mettre fin. Les individus responsables du crime doivent faire face à des poursuites et à des peines infligées par des juridictions nationales ou par la Cour pénale internationale.

Aux termes du droit international, l’apartheid se caractérise par des actes inhumains commis dans le cadre d’un régime institutionnalisé de domination raciale et d’oppression systématique dans l’intention de maintenir ce régime. Pendant des décennies, Israël a pratiqué l’apartheid contre le peuple palestinien.

Pourquoi les Nations unies doivent enquêter sur l’apartheid israélien : 

Raison 1 

L’apartheid consiste à “imposer délibérément à un groupe racial ou à plusieurs groupes raciaux des conditions de vie destinées à  entraîner leur destruction physique totale ou partielle”.

Les attaques militaires lancées par Israël délibérément et sans discrimination contre des civils palestiniens, et son siège dévastateur de la Bande de Gaza occupée, ont été caractérisés comme un prélude au génocide par des experts des Nations unies en matière de droits humains.

Raison 2

L’apartheid consiste à priver de façon extrême le groupe opprimé des libertés et droits humains fondamentaux, en faisant délibérément obstacle à son développement.

Les lois d’Israël autorisent toute personne juive à pénétrer et à vivre dans l’ensemble du pays sur lequel il exerce sa souveraineté,  tout en privant les réfugiés palestiniens indigènes de leur droit au retour chez eux.

Des centaines de checkpoints et de barrages routiers dans le Territoire palestinien occupé  empêchent les Palestiniens d’exercer leur droit de circuler librement et de choisir leur résidence.

Raison 3

L’apartheid consiste à pratiquer la ségrégation raciale au moyen de mesures visant à diviser la population selon des critères raciaux.

Les Palestiniens de Cisjordanie occupée subissent un régime militaire draconien pendant que les colons israéliens vivant dans le même territoire bénéficient de la plénitude de leurs droits en vertu d’une législation civile.

Un mur de plus de 700 km de long et d’une hauteur pouvant atteindre 8 mètres concrétise l’existence de réserves ségréguées ou de ghettos pour les Palestiniens.

Rien que dans la première moitié de 2021, Israël a démoli, a confisqué ou a forcé des Palestiniens à démolir au moins 421 bâtiments d’habitation appartenant à des Palestiniens, afin de bâtir davantage de colonies illégales réservées à des Juifs.

Raison 5

L’apartheid consiste à “persécuter des organisations ou des personnes … parce qu’elles s’opposent à  l’apartheid”.

Israël diffame, criminalise et pénalise systématiquement les organisations de défense des droits humains et les militants opposés à l’apartheid. Récemment, il a mis hors la loi six organisations palestiniennes particulièrement importantes dans le domaine des droits humains et du développement.

Raison 6

La Loi fondamentale israélienne de 2018 décrit Israël comme “l’État-nation du peuple juif”, elle dispose que l’exercice du droit à l’autodétermination en Israël est réservé au “peuple juif ”, et elle accorde un statut constitutionnel au régime de colonialisme de peuplement et d’apartheid qui opprime le peuple palestinien indigène.

ET PUIS ENCORE….

Global South Response – What Makes Israel and Apartheid Regime

Rapport de la CESAO des Nations unies (version française : Les pratiques israéliennes à l’égard du peuple palestinien et la question de l’apartheid)

Human Rights Watch – A Threshold Crossed -Israeli Authorities and the Crimes of Apartheid and Persecution.

(Résumé en français : Un seuil franchi : Les autorités israéliennes et les crimes d’apartheid et de persécution)

B’Tselem – This is Apartheid. 

Nous demandons aux Nations unies de :

  • Lancer une enquête internationale sur le régime d’apartheid infligé par Israël au peuple palestinien dans son ensemble, ainsi que sur la responsabilité pénale étatique et individuelle associée.
  • Reconstituer le Comité spécial des Nations unies contre l’Apartheid et le Centre des Nations unies contre l’Apartheid.
  • Interdire le commerce des armes et la coopération militaire et en matière de sécurité avec Israël de l’apartheid.
  • Interdire toute relation commerciale, industrielle ou financière avec les colonies israéliennes illégales.
  • Soutenir l’enquête de la Cour pénale internationale sur les crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrés par Israël dans les territoires palestiniens occupés.

C’est maintenant qu’il faut #UnInvestigateApartheid !

Source : BDS Movement

Traduction SM pour BDS France

Previous post

Action Boycott AXA le 29 novembre par BDS Paris-Région parisienne




Source: Bdsfrance.org