Juin 3, 2016
Par Rebellyon
243 visites


« Il ne faut pas jouer avec le cœur d’une femme mais plutôt avec ses seins, elle en a deux ». « Pouffe en bon état. A peine utilisée. Peu de conversation. » Ce genre d’inscriptions se retrouvent sur les plateaux, les murs ou encore les packagings de l’enseigne de restauration Bagelstein, implantée dans plusieurs villes de France. Une communication jugée sexiste et homophobe par des militants féministes qui ont protesté jeudi 26 mai dans la franchise de Rennes, peu après une mobilisation contre la loi travail, relate un groupe militant féministe de l’université de Rennes 2 sur Facebook.

Les quatre jeunes hommes – trois de 19 ans, un de 24 ans – ont été interpellés par la brigade anticriminalité (BAC) après une altercation avec le patron. Ils ont été condamnés le lendemain pour « violences en réunion lors de manifestation sur la voie publique » à des peines de prison ferme allant de un à trois mois par le juge du Tribunal correctionnel de Rennes. Ils ont tous les quatre été incarcérés à la maison d’arrêt de Rennes, indique BuzzFeed France, qui revient sur l’ensemble de l’affaire.





Source: