Avril 28, 2016
Par Paris Luttes
89 visites


Infos locales

Salariat – précariat

28 avril : suivi de la journée de lutte contre la Loi Travail et son monde

Suivi des actions, mobilisations, grèves et blocages contre la loi travail

  • 19h10 : L’hélico est toujours au dessus de la place. Une centaine de personnes se sont fait nassées près du boulevard Diderot. La police continue de lancer des gazs lacrymos.
  • 19h : Des manifestants rejoignent la Nuit Debout pour l’occupation permanente de la place de la Commune
  • La préfécture a interdit les véhicules utilitaires leger sur la Place de la Rép’, histoire qu’on ne puisse pas l’occuper pour de vrai. On, s’en fou on viendra quand même !
  • 18h50 : les derniers manifestants sont arrivés sur la place de la Nation. Beaucoup moins de monde depuis 10mn.
  • Par ailleurs pas loin de 60 000 personnes présentes dans les rues de Paris, avec plusieurs milliers de personnes dans le cortège non encarté de tête. Beaucoup plus de diversité que lors des dernières manifs. On dirait que certain nombre de militants syndicaux ou politiques semblent en avoir marre des défilés planplans.
  • La pref’ communique sur un flic blessé dans une “état d’urgence absolue”, en fait il se serait pris un pavé dans la gueule vers le pont d’Austerlitz, la même pref’ affirme avoir arrété 9 manifestants en tout. Le bilan risque de s’alourdir.

Mises à jour régulières. Cliquez sur l’article pour plus d’informations

Publié le

Salariat – précariat

Les précaires emmerdent le parti socialiste (et le medef et aussi plein d’autres…) Pourquoi ? Comment ?

Retrouvons-nous de 15h à 21h vendredi 29 avril sur la place de la République occupée, derrière la pancarte « Les précaires emmerdent le parti socialiste ». Un espace pour s’informer, propager des pratiques d’autodéfense sociale. Un moment pour partager des expériences dans et contre le travail, depuis nos précarités, depuis des résistances et des luttes.

Un lieu pour penser ensemble des actions et inventer la grève des chômeurs et précaires.

Publié le République

Salariat – précariat

Nous, intermittent-e-s, précaires, étudiant-e-s, salarié-e-s, nuit deboutistes, zadistes, chômeur-se-s, postier-e-s avons investi la salle Richelieu de la Comédie Française

Communiqué des occupant-es de la Comédie Française le 27 avril 2016 :
Nous, intermittent-e-s, précaires, étudiant-e-s, salarié-e-s, nuit deboutistes, zadistes, chômeur-se-s, postier-e-s avons investi la salle Richelieu de la Comédie Française et fait annuler la représentation d’hier soir.

Cette initiative dénonce les violences policières qui ont eu lieu devant le théâtre de l’Odéon lundi soir et mardi. Il est inacceptable qu’un lieu public et culturel soit assiégé par les forces de l’ordre : nous exigeons l’ouverture de ce théâtre.

Publié le 1er arrondissement

Salariat – précariat

Suivi du mouvement contre la loi Travail du 20 au 27 avril 2016

Alors que l’ile-de-France est en vacance scolaire et que tout le monde attend la grande journée de grève et de manifestation du 28 avril, les intermittents et les précaires occupent deux théâtres publiques à Paris, dont le théâtre de l’Odéon depuis plusieurs jours. Le mouvement a fait tache d’huile dans plusieurs autres villes.

Plus tôt dans la semaine ce sont des entreprises de fast food qui ont été bloquées. Toute la semaine des actions, des occupations un blocage de dépot RATP et des rassemblements.

Suivi quotidien des mobilisations et actions contre la loi Travail.

Publié le région parisienne

Salariat – précariat

Le 28 avril appel à rejoindre le cortège des Comités d’ActionS

Le 28 avril appel à rejoindre le cortège des Comités d’Actions
RDV à 13h30 Place Denfert-Rochereau, croisement Boulevard d’Arago et Boulevard Saint-Jacques, derrière la banderole “Pour l’arrêt total du travail et face à la police : Back to the street !!!!”

Nous ne croyons pas au “dialogue social” dont seuls les patrons profitent, mais au rapport de force construit collectivement par les personnes concerné.e.s.

Publié le Paris

Expression – Contre culture

[Vidéo] Du 28 avril au 1er mai, convergence des luttes

Appel à manifester du jeudi 28 avril au dimanche 1er mai 2016.

Vidéo humoristique sur la “convergence des luttes” : arrêter de brûler des pneus (de tracteurs pour les agriculteurs, de voitures pour les taxis, de toutes tailles pour les Goodyear, d’autolibs pour les NuitDeboutistes) et aider plutôt François Hollande à lutter contre son ennemi, “le Monde de la Finance”.

Publié le




Source: