Juillet 18, 2022
Par Expansive
222 visites

12 ans de prison pour un altermondialiste de 21 ans après le contre-sommet de Gênes…

Le 14 juillet, la Cour de justice européenne a rendu son avis sur l’affaire Vincenzo Vecchi. Sur toutes les options qu’elle avait en sa possession, elle a choisi la plus extrême : conserver coûte que coûte la fonctionnalité du Mandat d’arrêt européen.

Autrement dit, la CJUE décide de ne pas perturber la collaboration entre les États dans l’espace juridique européen et de faire fi des droits fondamentaux et des deux décisions de justice des cours d’appel de

Rennes et d’Angers !

Nous sommes scandalisé.es par cette décision qui, désormais, permet qu’une loi d’origine fasciste et liberticide puisse s’appliquer dans toute l’Europe et qu’ainsi, un simple manifestant soit, sans preuve aucune, jugé coupable de délits commis autour de lui.

In fine la décision reviendra à la Cour de cassation à Paris le 11 octobre 2022 !

Nous n’acceptons pas une telle décision. Nous restons plus que jamais mobilisés pour défendre notre ami Vincenzo et d’une manière générale, le droit de manifester et les libertés fondamentales.

[email protected]




Source: Expansive.info