Avril 23, 2021
Par Dijoncter
196 visites


CaractĂšre infondĂ© des accusations de fraude et annulation de l’obligation de quitter le territoire, un premier soulagement permettant ainsi Ă  Sato de reprendre une vie normale auprĂšs de ses proches, ses amis, ses collĂšgues de travail et de formation.

Le tribunal administratif de Dijon a dĂ©libĂ©rĂ© ce jour dans l’affaire opposant Sato F. Ă  la prĂ©fecture de CĂŽte d’Or. Sato arrivĂ© mineur isolĂ© Ă  14 ans en France , reconnu par la justice sous son identitĂ© et placĂ© Ă  l’aide sociale Ă  l’enfance est apprenti aprĂšs un parcours scolaire rĂ©ussi. Il est soutenu par les associations engagĂ©es dans la dĂ©fense des droits humains, ses formateurs , son employeur.

ArrivĂ© Ă  la majoritĂ©, la prĂ©fecture de CĂŽte d’Or tente de l’expulser en niant son identitĂ© malgrĂ© un passeport Ă©tabli par les autoritĂ©s de son pays d’origine. Le prĂ©texte : une contestation de son acte de naissance auquel il manquerait un numĂ©ro (malgrĂ© les attestations des autoritĂ©s maliennes sur l’inexistence de celui-ci sur les documents officiels) et un trait d’union mal placĂ©. On croirait rĂȘver, si ce n’était un cauchemar.

La juge a reconnu le caractĂšre infondĂ© de ces accusations de fraude , annulĂ© l’obligation de quitter le territoire permettant ainsi Ă  Sato de reprendre une vie normale auprĂšs de ses proches, ses amis, ses collĂšgues de travail et de formation. Comme le prĂ©voient les textes, l’attribution d’un titre de sĂ©jour est renvoyĂ©e Ă  une formation collĂ©giale.

Tous les dĂ©fenseurs des droits ne peuvent que se rĂ©jouir de ce premier pas, espĂ©rer que cette affaire soit dĂ©finitivement rĂ©glĂ©e et que cesse l’acharnement contre Sato.

Cependant d’autres jeunes sont encore dans des situations semblables. Comme l’ont fait une soixantaine d’organisations au niveau nationale et de nombreuses personnalitĂ©s, nous appelons Ă  un changement de fond du traitement des dossiers de ces jeunes par les services de l’État pour qu’ils puissent vivre sereinement leur vie de citoyen et non ĂȘtre condamnĂ©s Ă  l’errance et Ă  la clandestinitĂ© et Ă  l’ouverture d’un dialogue immĂ©diat Ă  ce sujet.

Collectif de soutien aux demandeurs d’asile et migrants (ACAT Dijon / Action Catholique OuvriĂšre / AFRANE Bourgogne/ AGIRabcd 21/ AIDES Bourgogne Franche ComtĂ©/Amis de la ConfĂ©dĂ©ration Paysanne/ Amnesty International Dijon / APF France Handicap/ ATTAC21 / ATMF Dijon /CCFD Terre solidaire/ CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / / CNT 21 / Collectif du lycĂ©e d’accueil international Le Castel/ ConfĂ©dĂ©ration Paysanne/ ConfĂ©dĂ©ration Syndicale des Familles / Espace AutogĂ©rĂ© des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN / Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SAF / SNES FSU / SOS Refoulement / SOS Racisme / Solidaires / SolidaritĂ© afghane / Sud santĂ© sociaux / UJFP / UNEF/ Tends la Main / )

Encore un jeune apprenti menacĂ© d’expulsion !

Sato F., un jeune apprenti malien, est menacĂ© d’expulsion. Rassemblement ce mercredi devant le tribunal administratif.




21 avril




Source: Dijoncter.info