Juillet 24, 2020
Par Mondialisme.org
283 visites


Accueil > Ni patrie ni frontiùres > Adolph Reed Jr. > Adolph Reed Jr. : Les limites de l’antiracisme (2009)

vendredi 24 juillet 2020, par Yves

L’antiracisme est un concept favori de la gauche amĂ©ricaine ces jours-ci. Bien sĂ»r, tous les chics types veulent ĂȘtre contre le racisme, mais que signifie exactement ce mot ?

Le discours contemporain de « l’antiracisme Â» est beaucoup plus axĂ© sur la taxonomie que sur la politique. Il met l’accent sur le mot qui devrait dĂ©signer certaines sources d’inĂ©galitĂ© – censĂ©es ĂȘtre largement reconnues comme des preuves de « racisme Â» – plutĂŽt que de prĂ©ciser les mĂ©canismes qui les produisent, ou mĂȘme les mesures qui pourraient ĂȘtre prises pour les combattre. Et je suis dĂ©solĂ©, mais le fait de proclamer que l’on veut « supprimer le racisme Â» ou « rejeter la blanchitude Â» ne peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un pas en avant vers cet objectif, pas plus que le fait d’attendre la « rĂ©volution Â», ou de demander l’intervention de Dieu.

Si l’organisation d’un rassemblement contre le racisme semble actuellement ĂȘtre un acte politique plus substantiel que la participation Ă  une veillĂ©e de priĂšre pour la paix mondiale, c’est uniquement parce que les militants antiracistes contemporains sont persuadĂ©s qu’ils utilisent les mĂȘmes tactiques et poursuivent les mĂȘmes objectifs que leurs prĂ©dĂ©cesseurs lors des grandes luttes contre la sĂ©grĂ©gation raciale.

Ce point de vue est toutefois erronĂ©. Le militantisme d’aprĂšs-guerre qui a atteint son apogĂ©e dans le Sud en tant que « Mouvement des droits civiques Â» n’était pas un mouvement contre un « racisme Â» gĂ©nĂ©rique ; il Ă©tait spĂ©cifiquement et explicitement dirigĂ© vers l’obtention de tous les droits civiques pour les Noirs amĂ©ricains et contre le systĂšme de sĂ©grĂ©gation raciale qui dĂ©finissait un rĂ©gime spĂ©cifique de subordination raciale explicite dans le Sud. Le mouvement de la Marche sur Washington dans les annĂ©es 1940 Ă©tait Ă©galement dirigĂ© contre des cibles spĂ©cifiques, notamment la discrimination en matiĂšre d’emploi dans l’industrie de la dĂ©fense. Les luttes de la pĂ©riode du Black Power et post-Black Power se sont Ă©galement concentrĂ©es sur la lutte contre des inĂ©galitĂ©s spĂ©cifiques et sur la poursuite d’objectifs spĂ©cifiques tels que l’exercice effectif du droit de vote et des programmes spĂ©cifiques de redistribution.

PDF - 146.7 ko

****

Plusieurs articles d’Adolph Reed Jr. ont Ă©tĂ© traduits sur ce site :

De la « transgenre Â» Bruce/Caitlyn Jenner Ă  la « transraciale Â» Rachel Dolezal : pour les fĂ©ministes et les « Identitaires raciaux Â» amĂ©ricains y aurait-il de bons et de moins bons « trans Â» ?

http://www.mondialisme.org/spip.php?article2565

« Les disparitĂ©s raciales ne nous aident pas Ă  comprendre les structures profondes de la violence policiĂšre Â» (2016)

http://www.mondialisme.org/spip.php?article2933

Les limites de l’antiracisme (2009)

http://mondialisme.org/spip.php?article2933

Et d’autres suivront au mois d’aoĂ»t 2020, notamment :

- Â« Adolph Reed Jr. et Keeanga-Yamahtta Taylor et

dĂ©battent des rĂ©parations pour l’esclavage aux Etats-Unis Â»

« Antiracisme : la gauche dĂ©fend des solutions nĂ©olibĂ©rales Â»

« Race, classe et crise : le discours sur la disparitĂ© raciale et ses impasses analytiques Â»

« Les alibis de la gauche blanche Â»




Source: Mondialisme.org