Janvier 18, 2021
Par Le Monde Libertaire
130 visites


Dans un contexte social d’une gravité sans précédent par l’ampleur des licenciements en cours et le nombre très élevé de précaires privés d’indemnisation, les luttes se multiplient, avec des victoires arrachées ou espérées.

I- Les luttes

Raffinerie Total de Grandpuits (77) en grève
Depuis le 4 janvier les salariés de la raffinerie sont en grève reconductible contre les suppressions d’emplois qu’entraînera l’arrêt de sa production et sa reconversion annoncée et veulent obtenir le maintien des emplois directs et indirects par une transition écologique négociée avec les salariés.
Caisse de grève : https://ww.cotizup.com/raffineursgpsggvenlutte

Rassemblement des intermittents du travail le 12 janvier
Les intermittents de l’hôtellerie, restauration,événementiel, culture, tourisme, oubliés de ce gouvernement, sans travail ni indemnisation, réclament une année blanche de droits à l’assurance-chômage en se rassemblant devant le ministère du Travail à Paris (angle boulevard des Invalides et rue de Grenelle) où ils sont reçus de 11h à 13h.

Pour la réintégration de Gaël Quirante à La Poste
Gaêl, secrétaire de Sud Poste 92, licencié en mars 2018 pour son activité syndicale sur décision de Muriel Pénicaud malgré le refus des services du Ministère du Travail jugeant ce licenciement injustifié et discriminatoire, attend sa réintégration du Tribunal administratif de Cergy le 14 janvier au matin. Pour soutien, RDV au RER de Cergy Préfecture à 9H30.

Grève dans la santé et le social et médico-social le 21/1
Journée de grève pour des moyens et des emplois pour l’hôpital public, un meilleur système de santé et plus de protection sociale.

Manifestation nationale contre les licenciements le 23/1
Pour l’interdiction des licenciements, une importante manifestation est appelée à 14H devant l’Assemblée Nationale par un large panel de syndicats (CGT TUI, Gl Electric, Cargill, HPE, Monoprix, Ministère du Travail, UD92, Fédérations SUD Commerce et PTT, Sud Poste 92, Solidaires, UNSA Transdev..)

Grève dans l’éducation nationale et les AESH le 26/1
Alors que 1883 suppressions d’emplois sont prévus dans collèges et lycées à la rentrée 2021, que des menaces pèsent sur l’éducation prioritaire, la grève porte sur une revalorisation des salaires et des moyens supplémentaires; les AESH réclament une titularisation sans condition à temps plein, un salaire net de début de carrière à 1700 euros nets et une réelle formation.

Grève contre le démantèlement d’EDF le 28/1
Le projet Hercule, susceptible d’adoption par simple ordonnance, prévoit le démantèlement d’EDF en 3 unités, EDF Bleu, la filière nucléaire, qui resterait public, EDF Vert soit la distibution (Enedis) et les énergies renouvelables, ouverts à la concurrence, comme EDF Azur pour les barrages électriques déjà financés par le contribuable, avec en perspective augmentation des tarifs et précarisation.

Soutien aux 4 étudiants de Nanterre le 15 février
Ayoub, Barth, Sélim et Victor, syndicalistes UNEF-TACLE défendant le droit d’étudier y compris pour les « sans facs » et luttant contre la sélection à l’université, passent en procès au TGI de Nanterre à 12H30 pour « violences contre des vigiles » alors qu’ils ont subi entrave à l’exercice de leur mandat syndical.

II- Et des victoires..

Refus du licenciement de Mouloud de la CGT Geodis
Le Ministère du Travail a refusé le licenciement de Mouloud Sahraoui, secrétaire général de la CGT à Géodis Calberson (filiale SNCF), au terme de 3 ans d’acharnement avec mises à pied sans salaire pour son activité syndicale.

Vers la régularisation des sans-papiers de la Mairie de Sèvres
La dizaine de sans papiers employés via un sous-traitant par la Mairie de Sèvres, en grève depuis octobre 2019 avec le soutien de Sud Poste 92, ont obtenu les CERFA et promesses d’embauche nécessaires à leur régularisation.

• Contestation des sanctions des 4 enseignants de Melle

Après l’annulation de la mutation de Sylvie, l’une des 4 enseignants du lycée de Melle sanctionnés pour leur mobilisation contre les réformes Blanquer et les épreuves du bac en E3C, par le Tribunal Administratif le 16 décembre, les recours se poursuivent contre la Rectrice de Poitiers pour les sanctions des 3 autres, non validées en conseils de discipline. Caisse de soutien : https///www.lepotcommun.fr/pot/n9i5n24r

Mobilisation positive des livreurs de repas à St-Etienne
Les livreurs Uber Eats, après avoir obtenu par leur mobilisation en décembre un minimum horaire garanti, poursuivent leur mouvement pour une hausse des tarifs de livraison et la fin du système de notation et de déconnexion.

Reprise d’un McDo en plateforme d’entraide autogérée
L’ancien McDo de St-Barthélémy dans les quartiers Nord de Marseille très touchés par la précarité, réquisitionné par ses salariés depuis un an et transformé en lieu autogéré de distribution de colis alimentaires et kits d’hygiène, fait l’objet d’un projet de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) pour devenir une plateforme d’entraide solidaire. Ce projet est porté par l’association Après McDo avec le soutien d’anciens salariés et syndicalistes de McDo, du Sel de la vie, et du Syndicat des Quartiers populaires de Marseille, qui espèrent le soutien des élus locaux et la reprise des locaux appartenant à McDo.

L’art. 38 de la loi de programmation de la recherche censuré
Le 21 décembre le Conseil Constitutionnel a censuré l’article 38 de la Loi de programmation de la Recherche prévoyant 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende en cas d’intrusion étudiante dans les établissements d’enseignement supérieur.

STOP PRECARITE. [email protected]




Source: Monde-libertaire.fr