Février 19, 2021
Par Contrepoints (QC)
415 visites


À 11h le matin du 18 février, une vingtaine de personnes s’est retrouvée à Longueuil devant les bureaux d’ArcelorMittal, une compagnie propriétaire de Baffinland Iron Mines Corporation, qui opère la mine Mary River. Elles étaient présentes en solidarité avec les Inuit gardien·ne·s de Nuluujaat qui s’opposent au projet d’expansion de la mine sur leur territoire. L’initiative provient d’un groupe composé d’allochtones qui s’organise en solidarité avec des luttes décoloniales, en mixité choisie sans hommes cis. 

Des affiches où on peut lire «Respect Inuit or Leave», reprenant le design de Christi Belcourt, ont été affichées à l’intérieur de l’édifice rue Sérigny, à l’entrée des bureaux d’ArcelorMittal. Les gens présents tenaient à montrer à la compagnie que les Inuit seront appuyé·e·s dans leur lutte, et ce aussi loin qu’à Tio’tia:ke Montréal.

Sur les territoires occupés par le soi-disant Canada, toutes les luttes pour la décolonisation sont liées. Répondre aux appels à la solidarité doit continuer d’être une priorité pour ceux et celles qui tiennent au bien-être des écosystèmes et à la justice contre le génocide en cours. Nous devons nous unir pour appuyer les luttes pour les souverainetés autochtones, en leur donnant de la visibilité, en organisant des actions de solidarité et en partageant des ressources matérielles. 

Dans les dernières années, le mouvement de solidarité qui s’est construit autour de la lutte du peuple Wet’suwet’en nous a bien montré comment la construction d’un réseau de solidarité peut donner de la puissance à une lutte et forcer les pouvoirs  coloniaux à battre en retraite. Nous devons continuer à participer à la construction de ce genre de mouvement, pour appuyer les différents peuples autochtones du continent dans leur processus de résurgence et de souveraineté. Le mode de vie et la culture inuit sont intrinsèquement interreliés avec l’écosystème du territoire Nuluujaat. Les bouleversements majeurs qui seront provoqués par l’expansion de la mine en menacent la pérennité. Les chasseurs qui parcourent le territoire observent directement les effets des activités de la mine sur les populations de caribou, de phoques et de narval. Habiter sur le territoire de l’île de la Tortue implique une responsabilité qui va au-delà des déclarations de reconnaissance territoriale ; la responsabilité doit passer par l’action. Les territoires doivent être rendus à ceux et celles qui en sont les gardien·ne·s traditionnel·le·s. Les projets d’extraction de ressources naturelles et d’exploitation d’êtres non-humains (vivants ou non-vivants) doivent être arrêtés. 

Ce sont des corporations minières et des intérêts financiers basés dans les  métropoles occidentales qui menacent la survie des écosystèmes du Nuluujaat. ArcelorMittal a des bureaux à Longueuil et un siège social au Luxembourg. L’autre compagnie propriétaire de la mine est la firme d’investissement privée The Energy and Minerals Group, basée à Houston au Texas. Nous devons écouter les gardien-ne-s traditionnel-les Inuit et nous opposer à un projet qui ne profite qu’aux intérêts de grandes corporations occidentales. 

Appuyons la lutte des Inuit du Nuluujaat! 

Mettons fin au régime colonial canadien! 

Défendons les territoires contre la machine de mort capitaliste! 

Liens utiles:

Pour appuyer financièrement la lutte des Inuit de Nuluujaat : https://www.gofundme.com/f/help-inuit-save-our-future?utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link_all&utm_source=customer

Pour en savoir plus sur Mary River:

http://www.isuma.tv/fr

http://www.isuma.tv/find/mary%20river

Sur l’action de solidarité:

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10157690028776176&id=698691175

Let’s block ads! (Why?)




Source: Contrepoints.media