Cette année, les journées d’actions portent sur le thème « fossil banks, too big to fail » et se concentrent sur les acteurs/actrices de la catastrophe climatique qui sont souvent oublié.e.s. Les banques financent l’industrie et les entreprises impliquées dans la production d’énergie et jouent ainsi un rôle important dans la destruction de notre environnement et du climat. Les intérêts du profit sont mis au-dessus de notre environnement. Il y a aussi un grand nombre de banques suisses qui participent à ces affaires.

Credit Suisse fait partie des pires banques, elle investit dans des combustibles fossiles mauvais pour le climat et l’environnement (p.ex. la Dakota Access Pipeline). Face à la critique, Credit Suisse réagit par de la répression et présente son côté ignorant. À Lausanne, par exemple, des activistes ont été accusé.e.s de violation de domicile après une action de désobéissance civile.

Action : les profiteurs de la catastrophe climatique doivent en porter les conséquences.

La grue sur laquelle la banderolle a été suspendue appartient à l’entreprise de construction Implenia. Cette entreprise s’est notamment occupée des travaux d’agrandissement de la prison de renvoi pour étranger-ères de Bässlergut à Bâle. Le consentement quasi unanime de la classe politique – de gauche à droite – quant à ce projet d’agrandissement carcéral ainsi que quant à la politique des camps fédéraux d’asile montre le visage inhumain et raciste du gouvernement suisse. Nous apprécions et soutenons le combat contre le Bässlergut, en paroles et en actes.

Nous sommes heureux-ses que, cette année aussi, un grand nombre de personnes participent aux journées d’action à Bâle et critiquent activement ce système inhumain. Salutations solidaires à toutes les personnes dans les blocages à Bâle et Zurich. Salutations solidaires à toutes les personnes qui critiquent la destruction de notre environnement, le régime frontalier européen raciste et n’acceptent pas de se conformer au système dominant et en subissent la répression.


Cette semaine les journées d’actions ont lieu à Bâle, mais nous voulons nous battre avec vous pour un monde solidaire et sans domination. Que ce soit l’occupation du Hambacher Forst, qui se bat contre l’extraction de lignite dans la Rhénanie allemande, ou Bure, en France, où l’entreprise Cigeo rencontre une forte opposition à son plan de création d’un centre de stockage de déchets radioactifs. Que ce soit à d’autres endroits, où des peuples indigènes se battent contre des pipelines qui détruisent les fondement de leur vie. Que ce soit tout simplement dans votre quartier, village ou forêt. Les profiteur-ses de la catastrophe climatique et leur machinerie sont partout et cela signifie aussi qu’ils.elles sont attaquables partout. Mettons ensemble fin à la destruction !

Groupe d’action « es Zündhölzli für Banke » (Une allumette pour les banques)


Article publié le 10 Juil 2019 sur Renverse.co