Mai 7, 2021
Par Rebellyon
371 visites


Constatant une surdité gouvernementale face à notre mouvement de contestation de le réforme de l’assurance chômage, et prenant acte que les occupations de lieux culturels laissent indifférents ces politiques, nous passons à la vitesse supérieure.

Nous paralysons en ce moment-même le Centre commercial Carrefour, 145 Rue Anatole France, 69100 Villeurbanne

Nous avons réuni nos Robin.es Des Bois dans les quatre coins du pays, afin de faire pression sur le grand capital – ami proche de ce gouvernement – et redistribuer un peu de la richesse indécente des multinationales ou de la grande distribution aux précarisé.e.s. Pour cela, nous demandons à la direction de nous faire don du contenu de nos caddies pour que nous puissions aller le leur livrer. En attendant, nous acérons un peu le tapis roulant de leur enrichissement.

Nous sommes contre les inégalités grandissantes de notre pays, contre l’exploitation des salarié.e.s et des sous- traitants (ici Cogepart) de la grande distribution (cadences infernales, management par la terreur…)

La réforme de l’assurance chômage, qui va diminuer les indemnisations de plus d’un million de travailleur.se.s précaires, nous attaque au porte-monnaie.

Nous contre-attaquons au porte-monnaie.

Nous, le mouvement « Occupons partout e qui, depuis l’occupation du théâtre de l’Odéon à Paris le 04 mars 2021, occupons 103 lieux culturels avec l’ensemble des professions de la culture, des gilets jaunes, restaurateurs, étudiants, précaires, chômeurs, intermittents de l’emploi, syndicats… Sommes ici ce jour pour qu’il y ait un relais médiatique national de notre mouvement national et de nos revendications commun. (cf ci-après)_

Bien cordialement,

Les occupant.e.s du TNP de Villeurbanne et de l’Opéra de Lyon




Source: Rebellyon.info