Mars 2, 2022
Par Paris Luttes
368 visites

Le jeudi 11 février, Edgar Martín Regalado, membre du Collectif de défense des droits humaines et des biens communaux d’Unión Hidalgo, a été victime d’une attaque armée lancée depuis une voiture alors qu’il rentrait chez lui en moto-taxi, quelques heures seulement après avoir participé à une conférence de presse dans la ville de Oaxaca, où il a expliqué les récentes actions du collectif et de l’organisation des droits humaines ProDESC pour arrêter la construction et les opérations du parc éolien Gunaa Sicarú par l’entreprise Électricité de France (EDF).

Pendant la conférence de presse, les membres du Collectif et de ProDESC ont annoncé le dépôt d’un appel contre la décision du Tribunal Judiciaire de Paris de refuser la suspension de la construction du projet éolien Gunaa Sicarú pour violation des droits de la communauté zapotèque de Unión Hidalgo, en particulier le droit à la consultation libre, préalable et informée.

Demandes :

À la lumière de ces événements, qui constituent une menace directe pour la vie d’un défenseur des droits humains, et dans le contexte de la crise croissante des droits des communautés dans l’État de Oaxaca, nous demandons aux autorités de l’État de Oaxaca et aux autorités fédérales :

  1. Mener une investigation diligente sur les faits dénoncés.
  2. Garantir la vie, l’intégrité physique et psychologique et la sécurité d’Edgar Martín Regalado et des autres membres du collectif de défense des droits de l’homme et des biens communaux d’Unión Hidalgo.
  3. Identifier et sanctionner les responsables de cette attaque.
  4. Garantir des mesures de protection et de non-répétition pour les défenseurs e s du collectif de défense des droits humains et des biens communaux d’Unión Hidalgo.



Source: Paris-luttes.info