Ces dernières semaines, des informations de plus en plus graves circulent à propos du sort réservé par la Chine à la population Ouïghoure. Stérilisation forcée des femmes, destruction des lieux de cultes, des cimetières, viols, tortures, avortements forcés, politique d’éradication de la culture ouighoure mais aussi travaux forcés. Ces travaux forcés permettent aux multinationales de profiter d’une main d’œuvre exploitée, et cela sans culpabilité.

Amazon, Apple, Zara, H&M, Nike… ces marques sont nombreuses.

Par ailleurs, nous attendons toujours que l’État français se prononce et affirme clairement son désaccord avec la Chine. Ce silence est insupportable et permet son impunité.

Nous voulons lever nos voix pour que les consommateur.rice.s sachent ce que cachent les marques qu’ils.elles consomment. Nous voulons que l’État nous entende et agisse urgemment.

Toutes en Grève 31 et Collages Feministes Toulouse vous donnent rdv mercredi 5 août 17h au square De Gaulle pour une première action.


Article publié le 09 Août 2020 sur Iaata.info