Au moins 60 militant·e·s d’Attac mèneront une spectaculaire action de désobéissance civile ce samedi 8 décembre à partir de 11h à Aix en Provence.

En pleine COP 24, ils occuperont deux agences bancaires particulièrement impliquées dans le dérèglement climatique.

Alors que la colère sociale est forte dans le pays, les militant·e·s affirmeront que la nécessaire transition écologique ne doit pas se faire sur le dos des pauvres : elle ne peut se faire sans justice sociale et justice fiscale.

Le gouvernement cherche des milliards d’euros pour financer la transition écologique ?

Par cette action Attac montrera que de l’argent il y en a :

> les banques organisent l’évasion fiscale qui représentent un manque à gagner pour les caisses de l’État d’au moins 60 milliards d’euros par an ;

> les banques financent massivement les énergies fossiles, responsables des émissions de gaz à effet de serre, plutôt que les ébnergies renouvelables [1] ;

> les 24 millions de livrets de développement durable et solidaire collectent 108 milliards d’euros qui, de l’aveu même du ministre Bruno Le Maire, ne servent que très marginalement à financer la transition écologique [2].

Le RDV à la presse est fixé samedi à 10h45 au Cintra, place Jeanne d’Arc, à Aix-en-Provence.

Raphael Pradeau, porte-parole d’Atac sera sur place pour vous accueillir et répondre à vos questions et demandes d’interview. Pour toute question, vous pouvez le joindre au 06 14 98 52 60.

Source: http://www.millebabords.org/spip.php?article32470 -