Août 18, 2022
Par Indymedia Lille
250 visites

Ce mercredi 17 août dans la nuit, on a déployé une banderole depuis un pont du centre-ville de Calais et tagué différents lieux comme la gare et la mairie. Nos slogans : « no borders, no nations, no evictions », « les frontières tuent : 350 mort-es à Calais », « refugees welcome, tourists go home », « free all political prisonners ».

Cette action dénonce les politiques violentes et meurtrières menées à Calais depuis des décennies contre les personnes exilées, qui sont expulsées de leurs campements toutes les 48h par la police avec des destructions fréquentes de leurs tentes et sacs de couchage et des vols de leurs affaires personnelles. Elles sont aussi régulièrement privées d’eau et de nourriture.

Alors qu’elles cherchent à invisibiliser ces personnes en les (pour)chassant toujours plus loin de la ville dans les jungles, les autorités dépensent des sommes énormes pour attirer les touristes (c’est-à-dire des étranger-es avec la « bonne » couleur de peau) et « redorer » l’image de Calais… C’est pourquoi on a redécoré leur ville de merde à notre sauce.

On invite les militant-es de toutes parts à continuer de venir à Calais soutenir les exilé-es et lutter contre les frontières.

Le collectif FRITE (Faction Radicale Internationaliste Taguant Energiquement)





Source: Lille.indymedia.org