Avril 7, 2022
Par Cercle Libertaire Jean-Barrué
98 visites

Entretien avec Annick Vernay membre du comité de lecture de l’ouvrage des États Généraux des Migration : « En finir avec les idées fausses sur les migrations ».

Bonjour Annick, tu es membre de l’Assemblée Locale de la Gironde des États Généraux des migrations ou EGM et c’est à ce titre je suppose que tu as participé au comité de lecture de l’ouvrage qui nous retient ce soir.

Veux-tu présenter les EGM et son Assemblée locale ?

Les militants de l’Assemblée Locale de la Gironde ont fait maintes fois des Compte-rendus de maltraitances des migrants, et sans aucune réponse de la part de la Préfète de la Gironde, Buccio !

Cet ouvrage a été essentiellement écrit par la chercheuse et militante, Sophie-Anne Bisiaux. J’ai vu qu’elle était en charge de l’externalisation des frontières dans les Balkans pour Migreurop. Migreurop est une des organisations impliquées dans le processus des EGM.

L’ouvrage « En finir avec les idées fausses sur les migrations » s’attaque à un sujet essentiel tant les médias et les politiques ne cessent de verser des tonnes d’idées fausses sur le sujet des migrants, en faisant un excellent bouc-émissaire des problèmes complexes de notre société moderne et surtout il permet de détourner les discussions des causes profondes et sérieuses elles des inégalités sociales.

Le texte d’Anne-Sophie Bisiaux est construit autour de 5 grandes familles d’idées fausses, comme « Migrant : nom masculin pour homme de couleur noire, pauvre et illettré, à la recherche de l’eldorado européen », « c’est l’invasion ! », « Ils nous menacent », « une seule solution : chacun chez soi ! » ou enfin « Assurer un accueil inconditionnel et ouvrir les frontières ? Vous plaisantez j’espère ».

Chacune de ces familles d’idées fausses est décomposée en idées fausses plus simples et une réponse y est apportée à chacune d’elle.

Ce petit ouvrage paru aux éditions de l’Atelier en mars 2021, fait 201 pages et coûte 8 euros.

Comment présenterais-tu cet ouvrage et quel rôle as-tu joué dans sa réalisation ?

Tu as choisi de concentrer ta présentation autour de la troisième idée fausse celle qui affirme « ils nous menacent ».

Sommaire résumé :

1 – « Migrant : nom masculin pour homme de couleur noire, pauvre et illettré, à la recherche de l’eldorado européen »,

les différents vocables

le bon et le mauvais immigré, et le + ou – bon

le profil des migrant-es

la misère du monde ?

L’instruction des migrants

de l’Afrique vers l’Europe ?

Du Sud vers le Nord ?

2 – « c’est l’invasion ! »,

de + en + de migrants ?

mondialisation et ouvertures des frontières ?

les obligations des États aux Conventions internationales, c’est la perte de souveraineté

2015, crise migratoire ? (Syrie, Afghanistan, Erythrée, Irak, Soudan du sud, Libye, )

crise environnementale et submersion par les réfugiés climatiques

le rêve migratoire

politique migratoire sous la coupe de l’union européenne

frontières européennes = passoires ?

Accueil forcé par l’UE ?

Un marché de l’asile ? Shopping, benchmarking

Sortir de l’UE pour contrôler les frontières ?

France, trop accueillante et généreuse en titres de séjour ?

Trop de droits pour les étrangers en France

France, terre d’asile de toujours

trop bien accueillis = appel d’air

étrangers fraudeurs et France laxiste ?

3 – « Ils nous menacent »,

identité européenne en danger ?

Islamisation de la France, menaces sur la laïcité

Refus de s’intégrer ? « modèle français d’intégration »

plus d’étrangers en prison = preuve de leur plus grande dangerosité

accueil en hausse = terrorisme en hausse ?

Immigrés et non respect des femmes

ils prennent les emplois aux nationaux et amènent le dumping sociales

ils vivent au crochet de la société et menacent la sécurité sociale

intégration trop coûteuse

il est plus rentable de fermer es frontières et d’expulser les étrangers

4 – « une seule solution : chacun chez soi ! »

arrêter les migrations

fermer les frontières pour arrêter le flux

combattre les réseaux de passeur

surveiller les frontières, pour lutter contre la traite des femmes

la coopération de l’UE avec les gardes côtes libyens c’est mieux que de laisser les migrants mourir en mer.

Trier « réfugiés » et « migrants économiques » aux frontières

stopper les exilés en amont

renforcer la coopération pour expulser davantage de migrants « en situation irrégulière »

protection humanitaire au plus prés des pays d’origine

centre de tri à mettre dans des pays tiers

interdire les ONG de secours en mer, elles encouragent le risque

soutenir le développement des pays d’origine pour dissuader

empêcher le départ des qualifiés, c’est rendre service aux pays d’origine

aider les étrangers à rentrer volontairement plutôt que de les expulser

alternatives dignes à l’enfermement inhumain

européanisation des politiques de contrôle aux frontières pour plus de respect des droits

5 – « Assurer un accueil inconditionnel et ouvrir les frontières ? Vous plaisantez j’espère ».

la défense des étrangers n’est pas une priorité

c’est le combat des exilés, pas le nôtre

ouverture des frontières = vague migratoire

dangereux avec le terrorisme

c’est la propagation des pandémies

une chance pour l’extrême-droite

nécessité des frontières

risque d’effondrement de l’économie ou mise en concurrence féroce entre travailleurs

sauver la planète = construire des murs

liberté de circulation =utopie !

Bloqués par des gouvernements inhospitaliers

Accueil inconditionnel, trop compliqué à mettre en œuvre

Pour les EGM, c’est régularisation inconditionnelle et pérenne,c’est liberté de circulation et d’installation.




Source: Cerclelibertairejb33.wordpress.com