Septembre 17, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
222 visites


L’Union Syndicale Solidaires dĂ©nonce les 1Ăšres suspensions de personnels de la santĂ©, des trĂ©soreries hospitaliĂšres, du mĂ©dico-social et des collectivitĂ©s territoriales qui ont commencĂ© mercredi 15 septembre. Pas moins de 3000 agents ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© suspendus, avec perte de rĂ©munĂ©ration.

L’Union Syndicale Solidaires accompagnera dans les secteurs les salariĂ©âˆ™es et agent∙es refusant de donner leur passeport sanitaire et subissant des sanctions.

L’Union Syndicale Solidaires rappelle que si elle est pour la vaccination du plus grand nombre et la levĂ©e des brevets sur les vaccins anti-covid, comme moyen de sortir de la crise sanitaire actuelle, elle est opposĂ©e aux mesures coercitives dont notamment le passeport sanitaire. Celui-ci conditionne notre vie sociale et professionnelle, renforce dans des conditions non clairement dĂ©finies le contrĂŽle sur la population, le contrĂŽle policier, la mise en place d’une surveillance numĂ©rique gĂ©nĂ©ralisĂ©e, et restreint l’accĂšs aux soins que ce soit par la difficultĂ© d’accĂ©der aux structures de santĂ© sans passeport sanitaire ou aux fermetures de lits dues aux suspensions de personnels !

Ces dispositions ne sont pas acceptables !

L’Union Syndicale Solidaires exige l’abrogation de cette loi qui est une nouvelle attaque contre le droit Ă  l’emploi et le droit du travail en permettant Ă  l’employeur de sanctionner des salariĂ©âˆ™es ou des agent∙es pour un motif qui devrait relever du secret mĂ©dical et de la compĂ©tence de la mĂ©decine du travail.

Dans ce contexte, l’Union syndicale Solidaires, Ă  l’opposĂ© des thĂšses complotistes dĂ©lirantes, et de l’extrĂȘme droite qu’elle combat, s’élĂšve contre la dĂ©gradation des droits sociaux, les contre-rĂ©formes sur l’assurance chĂŽmage et des retraites et appelle Ă  la grĂšve le 5 octobre.

Images à télécharger



Article publié le 17 septembre 2021




Source: Solidaires.org