Le Groupe Graine d’Anar apporte son soutien plein et entier à toutes les initiatives qui seront entreprises pour empêcher la mise en place de l’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne.

Ce projet, issu de la pensée la plus capitaliste et réactionnaire qui soit, n’est qu’un projet de mort, un de plus ! Celui-ci s’inscrit dans la lignée des aéroports, des lignes à grande vitesses (Lyon – Thurin), des sites d’enfouissement, des centres de vacances sous bulle et autre barrages inutiles !

Les moyens de transport existants, volontairement laissés à l’abandon, suffisent largement. La remise en place de transports collectifs efficients et efficaces, gratuits et ouverts à toutes et tous, serait bien plus urgente qu’une nouvelle autoroute.

Que se cache-t-il derrière l’A45 ? La privatisation une fois de plus de l’espace publique au profit d’un groupe privé qui pourra bétonner,enfermer et s’enrichir à loisir. Mais il parait que c’est bon pour “La Croissance” !
La destruction de milliers d’hectares de terres arables qui sont le socle d’une alimentation de qualité et de proximité. Mais il parait que c’est bon pour “La Croissance” !
L’enlaidissement du paysage, la mutilation des villes et villages, au profit du tout automobile, pour gagner quelques minutes entre Saint-Etienne et Lyon. Mais il parait que c’est bon pour “La Croissance” !
Le rêve de la salariée et du salarié mobile et corvéable, qui pourra faire des heures de bagnole pour aller “vendre sa force de travail”, après avoir payé son obole au groupe qui détiendra l’autoroute. Mais il parait que c’est bon pour “La Croissance” !

C’est pour ces raisons que face à ce projet ,de par son inutilité et ce qu’il porte,  le Groupe Graine d’Anar salue toutes les initiatives qui seront prises.
L’Etat, la Région, les Métropoles étant parties prenantes de ce projet, nous savons bien que la voie légale ne suffira pas à empêcher ce désastre. Nous savons aussi que c’est le rôle de ces institutions, créées pour permettre aux possédants d’être toujours plus riches, qui poussent à cette illégalité. Ce sont leurs choix qui entraînent nos modes de luttes.

Plus que jamais, il nous faut changer et renverser cette société malade. Ne tentons pas de moraliser le capitalisme, coupons lui la tête !

Vive la lutte et l’anarchie !

Graine d’Anar – Juillet 2017

Source: http://grainedanar.org/2017/07/16/a45-destruction-privatisation-et-mort/ -