Juillet 19, 2018
Par Rebellyon
280 visites


Le centre de Vénissieux a été ouvert comme Centre d’accueil et d’Orientation en Octobre 2016, lors du démantèlement de la Jungle de calais. Il a été transformé en centre d’hébergement au printemps 2018. Ses 150 places devaient rester ouvertes tout l’été.

Ce n’est pas du goût de la maire Michèle Picard (PCF) qui, approuvée en cela par la préfecture, ne renouvellera pas le bail précaire. La raison évoquée dans la presse est que l’accueil des réfugiés apporterait de nouvelles difficultés dans un quartier déjà considéré comme difficile.

La mairie tente tant bien que mal de se dédouaner de cette intervention en feintant d’ignorer les problèmes hébergement que connaît la métropole lyonnaise, notamment sur la question migratoire. Elle souligne aussi que ce lieu d’hébergement serait un frein à la rénovation du quartier.

Le problème d’accueil n’est vraiment pas prêt d’être résolu cet été.




Source: