Hélène Geoffroy, la maire de Vaulx-en-Velin (près de Lyon) a saisi l’occasion d’une série d’incidents dans la ville sans lien entre eux a priori, pour annoncer jeudi 31 mai une série de mesures répressives pour plus d’un million d’€. Alors même que le manque de budgets sociaux ou éducatifs sont régulièrement dénoncés. Réaction immédiate : près de 100 personnes ont attaqué le commissariat municipal le lendemain.

Des policiers municipaux armés, leurs effectifs doublés, des brigades de nuit et 80 caméras de surveillance dernière génération. La maire de Vaulx et récente “secrétaire nationale du PS chargée de la “République des territoires” n’a pas perdu de temps pour donner sa vision de la politique de la ville en 2018. Ce sera dans la droite ligne de Collomb. Retour sur cette mise en scène politique.

Le 18 mai, Emmanuel Macron enterre le « Plan Banlieues » de Borloo qui prévoyait des injections massives de crédit vers les quartiers populaires. Le 23 mai, à la suite des tirs à la Kalachnikov à Marseille, Macron explique que « nos quartiers ont du talent » mais « aussi de la violence ».

A Vaulx, le 18 mai, une personne tire des coups de feu sur une autre à proximité d’une école. Le 25, un jeune homme est blessé au visage par d’autres. De nouveaux tirs sont encore signalés. Ces faits, terribles mais sans lien entre eux a priori, s’inscrivent dans un climat de tensions dans toute l’agglomération lyonnaise.

lire le suite sur rebellyon.info.

Par Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours (IAATA),

Source: http://iaata.info/A-Vaulx-en-Velin-le-commissariat-municipal-attaque-apres-l-annonce-d-une-serie-2661.html