Des thunes y’en a, mais pas pour tout le monde ! Par exemple pour Khaled Bouabdallah, actuel président de l’Université de Lyon et agent du gouvernement pour la destruction de l’université publique qui s’est goinfré (avec celle qui lui a succédé à l’UJM) pour près de 150 000 € de manière illégale.

Dans un arrêt daté du 25 juillet, la Cour des comptes épingle l’ancien agent comptable d’Université Jean Monnet de Saint-Étienne (UJM) : près de 150 000 € d’indemnités auraient été versées illégalement à quelques dirigeant⋅es de l’établissement, parmi lesquel⋅les les président⋅es Khaled Bouabdallah et Michèle Cottier. Qu’à cela ne tienne : plutôt que de procéder au remboursement, l’UJM a préféré faire voter par son CA une remise gracieuse effaçant l’ardoise…

Pris la main dans le sac

C’est le versement, de 2011 à 2016, de 143 000 € d’ « indemnités de formation continue » qui a retenu l’attention du Procureur général à la Cour des comptes. Ces indemnités avaient été versées :

  • aux président⋅es successif⋅ves de l’Université, Khaled Bouabdallah (jusqu’en 2015) et Michèle Cottier,
  • au vice-président chargé de la formation tout au long de la vie et directeur du service universitaire de formation continue,
  • à l’agent comptable lui-même,
  • à la directrice de la formation et de l’insertion professionnelle,
  • au DGS adjoint, devenu DGS en 2016.

Justification de l’opération : des dispositions réglementaires prévoient l’indemnisation des personnels effectuant des missions de formation continue en plus de leur service. Toutes ces personnes organisaient la formation continue : elles se sont donc grassement indemnisées… quand bien même ce travail faisait pleinement partie de leur obligation de service* (à l’exception de 9 000 € versés à la directrice de la formation et de l’insertion professionnelle) !

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info


Article publié le 14 Oct 2019 sur Rebellyon.info