Décembre 22, 2020
Par La Horde
258 visites


Le collectifs Juifs et Juives révolutionnaires a réagi suite aux insultes antisémites qui ont visé l’une des candidates à l’élection de Miss France.

Lors de l’élection de Miss France, de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux ont visées l’une des candidates, April Benayoum. Ces attaques lui reprochent les origines israéliennes de son père, font référence à la shoah, l’accusent de mettre en avant ses origines dans un but sioniste caché, ont appelé à voter contre elle en raison de cette origine, etc. Ce sont des attaques antisémites.

Immédiatement, d’autres réactionnaires ont hypocritement tenté d’utiliser ces insultes. Pour cela, ils ont immédiatement accusés la minorité musulmane, déclinaison de la théorie du “nouvel antisémitisme” selon laquelle les attaques contre les Juifs et les Juives seraient uniquement de son fait. Cette théorie n’a d’intérêt que pour permettre aux réactionnaires de faire d’une pierre deux coups : dédouaner la population majoritaire de tout racisme tout en attaquant la minorité musulmane. Pourtant, les attaques racistes lors des concours Miss France ne sont pas une nouveauté et visent également les candidates considérées comme noires, arabes, asiatiques, ultramarines, etc. Sonia Rolland, Alicia Aylies et d’autres en ont ainsi été victimes (même Malika Ménard, pourtant issue de la population majoritaire, avait dû justifier de ses origines, les réactionnaires ne supportant pas son prénom).

N’en déplaise à ces récupérateurs, des racistes existent dans tout les groupes nationaux, car chaque groupe comprend des contradictions idéologiques et sociales internes. Pour tout ces racistes, les racisés doivent avant tout rester invisibles. Cette idée est particulièrement forte concernant les femmes (comme le montre une partie des discours concernant le voile), ce qui est d’autant plus prégnant que le concours Miss France comprend déjà une dimension sexiste.

L’idée qu’une femme issue des minorités occupe un rôle (même limité) de représentation leur est d’autant plus insupportable. Dans un autre domaine, Sibeth Ndiaye, alors porte parole du gouvernement, ou la députée Danièle Obono, ont subi des attaques racistes extrêmement violentes sur les réseaux sociaux. Pas plus tard que ce week-end une autre femme racisée, Rokhaya Diallo, a également été la cible d’attaques racistes.

Nous apportons donc tout notre soutien à April Benayoum face aux attaques antisémites dont elle est victime, comme nous l’apportons à toutes les femmes victimes d’attaques racistes.




Source: Lahorde.samizdat.net