Octobre 2, 2022
Par Le Monde Libertaire
191 visites

Charles Cortvrint dit Louis Mercier a été une des figures centrales de l’anarchisme. D’abord membre de l’Union anarchiste et de la première Fédération communiste libertaire entre les deux guerres, combattant du groupe international de la colonne Durruti en 1936. Il déserte en 1940 pour deux ans après s’engager dans la deuxième division blindée du général Leclerc. Après la guerre, tout en étant journaliste au Dauphiné libéré, il participe au Libertaire, à la Révolution prolétarienne mais aussi aux activités du regroupement anticommuniste le Congrès pour la liberté de la culture dont il devient l’un des membres actifs.

Passionné depuis son séjour pendant la Seconde Guerre mondiale par l’Amérique latine, il anime une des revues du congrès sur l’Amérique latine et entame un travail de réflexion théorique sur cette région du globe aboutissant à la parution de trois ouvrages majeurs : Les mécanismes du pouvoir en Amérique latine, Technique du contre-État et enfin le livre aujourd’hui réédité qu’il publie trois ans avant sa mort, en 1977 : Autopsie de Perón.

Dans cet ouvrage dont bien des aspects demeurent centraux pour comprendre la société argentine – et plus largement certaines mutations en Amériques du Sud – il décortique le fonctionnement du pouvoir argentin qui repose sur une association entre la verticalité du pouvoir – le chef décide de tout – et son horizontalité, le même pouvoir fait appel au peuple pour légitimer ses décisions.
Perón crée des organisations, comme un syndicalisme d’État, remplissant la double fonction créer des mécontentements pour les satisfaire immédiatement. Le péronisme remplissant ainsi à la fois la fonction tribunicienne de défense des petits et assurant la protection des gros et des institutions les servant.

Même si la situation en Argentine a beaucoup changé de nombreux éléments restent solides pour la comprendre aujourd’hui, faisant d’Autopsie de Perón un ouvrage majeur.

Sylvain Boulouque

Autopsie de Perón, Louis Mercie Vega. L’atinoir Éditions. 2022 206 p. 14 €




Source: Monde-libertaire.fr