J. Hayoun est documentariste et ancien président de l’Union des étudiants juifs de France ; J. Cohen-Solal est psychanalyste et psychologue clinicienne. Elle participe aussi à CoExist, une association de lutte contre le racisme et l’antisémitisme qui existe depuis 2004, intervient en milieu scolaire et a touché près de 15 000 élèves jusqu’à maintenant. Tous deux ont mené une enquête dans les principales villes où il existe une « communauté » juive et où, en même temps, le Front national a remporté l’élection à la mairie et/ou à la députation ou au Sénat : Fréjus, Hayange, Béziers, le 7e secteur de Marseille, etc. Ce petit livre (190 pages en gros caractères) relève de l’enquête journalistique, et malheureusement pas de l’essai historique fouillé. Les auteurs ont cependant fait un travail utile, tout d’abord en rappelant que le FN/RN de Marine Le Pen n’a absolument pas rompu avec l’antisémitisme.

Lire la suite dans le pdf ci-joint

On trouvera une interview des auteurs sur akadem.org

https://www.facebook.com/151446978204/videos/2514950605242982/?v=2514950605242982

A propos de « La main du diable. Comment l’extrême droite a voulu séduire les Juifs de France », de Jonathan Hayoun et Judith Cohen-Solal