Et bien, ça y est : on y est !
A quatre mois des élections, la création d’une police municipale armée s’impose dans le débat parisien pour la mairie. Longtemps opposée à pareille initiative, Anne Hidalgo vient de céder au chantage à la « sécurité » face à la surenchère des autres candidats. En effet, la candidate LR, Rachida Dati, à peine investie par son parti a immédiatement mis en avant sa volonté d’instituer « une police municipale armée affectée en priorité à la lutte contre la délinquance du quotidien ».
Mais c’est aussi ce que propose le candidat indépendant (ancien conseillé de François Hollande), Gaspard Gantzer expliquant que les policiers, mêmes municipaux, sont en effet exposés « à ce qu’il y a de plus violent dans la société : Toute personne qui porte sur elle un sigle police devient de fait une cible. » Selon lui, il ne fait donc pas de doute qu’ils auraient de fait « besoin d’armes » pour se défendre.
Pour ne pas être en reste, le candidat officiel de LRM, Benjamin Griveaux, qui jusqu’à présent ne voulait doter les policiers « que » de Taser et lanceurs de balles de défense (!), souhaite lui aussi à présent, qu’ils disposent aussi d’armes létales, des pistolets. « J’ai changé d’avis car j’ai rencontré d’anciens grands flics qui m’ont convaincu : il faut protéger ceux qui nous protègent« a-t-il expliqué, mercredi, lors d’une visite dans le 20e arrondissement de la capitale, »A Lyon et Marseille, les policiers municipaux sont déjà armés, et est-ce qu’il y a des bavures ? Non. » Il propose donc dorénavant la mise en place d’une police de 5000 agents armés, formés et disposant de « caméras-piétons ». Cette police municipale serait chargée de missions liées à la « propreté » [On risquera donc bientôt de se prendre une balle si faute de sanisette libre, on pisse dans la rue en cas d’envie pressante ?…]

, « au bruit, aux vendeurs à la sauvette » et, bien sûr on s’en serait douté : « aux rassemblements de rue, afin que la police nationale puisse se consacrer à d’autres tâches« . Ah oui, et lesquelles ?

Patrick Schindler, groupe Botul FA

Image en ligne


Article publié le 09 Nov 2019 sur Monde-libertaire.fr