Pedro, notre camarade et ami, a Ă©tĂ© emportĂ© mercredi dernier par une saloperie de cancer. Sa sagesse, sa disponibilitĂ©, sa franchise, sa pugnacitĂ© aussi, nous manqueront Ă  jamais. Si nos pensĂ©es vont d’abord Ă  sa compagne et Ă  sa famille, c’est aussi toute une communautĂ© militante qui a perdu un ĂȘtre cher.

Nous laisserons les copains de Samizdat parler de celui qui fut l’un des pionniers de l’Internet libre en France pour rendre hommage Ă  un autre grand combat de sa vie, la lutte antifasciste. Pedro, ce grand voyageur, savait que le monde ne fait qu’un, que seuls des imbĂ©ciles peuvent vouloir l’éclater en petites parcelles Ă©tanches, que la rencontre et l’échange sont la base des rapports humains.

Principal animateur du collectif de soutien SolidaritĂ© RĂ©sistance Antifa (SRA) pendant plus de quinze ans, compagnon de route de REFLEXes et co-fondateur de la Horde, Pedro a Ă©tĂ© de tous les combats de l’antifascisme autonome. Il ne faisait pas de grands discours, il faisait, point, et pesait ses mots, car comme le dit la citation de Lao Tseu qui accompagnait chacun de ses e-mails, « Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles. »

Sans ses conseils avisĂ©s, il va nous ĂȘtre bien difficile Ă  l’avenir de prendre les bonnes dĂ©cisions ; sans sa prĂ©sence Ă  nos cĂŽtĂ©s, de trouver la force d’avancer. Mais c’est ce que nous lui devons, car il n’aurait pas permis qu’on baisse les bras. Pedro, si tu nous vois, comme toujours sois patient : sans toi, on va faire comme on peut


La Horde & REFLEXes

Cet article est libre de droit, mais nous vous demandons de bien vouloir en préciser la source si vous en reprenez les infos :
REFLEXes http://reflexes.samizdat.net , contact : reflexes(a)samizdat.net