Octobre 7, 2021
Par Le Poing
336 visites




Soutien aux interpellés devant le commissariat central de Montpellier

Huit membres de la délégation de la Coordination Nationale des Sans-Papiers ont été arrêtés ce jeudi 7 octobre. Venus assister au contre sommet France-Afrique organisé à Montpellier, ils étaient attendus par des policiers nationaux sur les quais.

Jeudi 7 octobre. Alors que s’organise à Montpellier le contre sommet France-Afrique, des militants de tout le pays convergent vers le clapas pour y assister. Sur les quais de la gare Sud de France, ce sont des dizaines de policiers, membres de la Compagnie Départementale d’Intervention et des Brigades Anti-Criminalité, qui attendent l’arrivée de la délégation de la Coordination Nationale des Sans-Papiers. Sur les 24 personnes la constituant, 8 sont embarquées au commissariat central de la ville.

Immédiatement, le mot tourne, la solidarité s’organise. Plusieurs dizaines de personnes, soutiens, syndicalistes, se retrouvent devant l’Hôtel de Police. Au compte goutte, certains des sans-papiers arrêtés sortent. A 19h, six étaient déjà dehors. Avec une Obligation de Quitter le Territoire Français pour au moins cinq d’entre aux… Les trois restants sont entrés au commisariat en audition libre. Les deux restant ont été envoyés en Centre de Rétention Administrative, en attente d’une expulsion immédiate, un sur Nîmes et l’autre sur Marseille.
Face à cette scandaleuse criminalisation de l’activisme des sans-papiers orchestrée par la préfecture de l’Hérault, les organisateurs du contre-sommet France-Afrique revendiquent l’annulation du sommet officiel, auxquel Emmanuel Macron est attendu ce week-end.

Une manifestation est également programmée ce vendredi 8 dès 9h30 devant la gare Saint-Roch, puisqu’une autre délégation de sans-papiers pour le contre-sommet doit y arriver pour 9h40.




Source: Lepoing.net