Après les manifestations massives et offensives du 9 mars et du 17 mars dans toute la France contre le projet de loi Travail, continuons le mouvement !

Jeudi 24 mars : Manif contre la Loi Travail, Bellecour, 13h

Jeudi 24 mars, une nouvelle manifestation contre la Loi travail est appelée à 13 h à Bellecour. Pour faire du suivi du mouvement sur Rebellyon un espace de coordination, vous pouvez
- proposer un article,
- envoyer un mail à contact chez rebellyon.info,
- laisser un complément d’info ci-dessous,
- nous contacter via Twitter.

Suivi de la manif :

  • 18 h : la police devant les locaux de France 3.
  • 17h40 : on fait état de plusieurs blessé-es et de 5 à 6 arrestations. Rappel pour les personnes pouvant être témoins afin qu’elles puissent établir une déclaration sur l’honneur sur ce qui s’est passé avant, pendant et après les arrestations. Pour que votre témoignage ait une valeur légale et puisse être utilisé par la famille, il faut utiliser le formulaire Cerfa disponible en cliquant ici.
  • 17h30 : tentative d’occupation de France 3 Rhône-Alpes-Auvergne en cours, besoin de renforts.
  • 16h30 : la majorité des manifestant·es a pu sortir de la place, par petits groupes, mais la police reste présente face à +ieurs dizaines de pers. Il y aurait au moins 4 interpellations.
  • 15h50 : une AG se réunissait en plein air place Guichard. Les flics attaquent l’AG puis se retirent pour se disposer à toutes les entrées. La place est cernée, rappelant l’enfermement durant plusieurs heures de centaines de manifestants place Bellecour en 2010. 500 personnes seraient toujours sur la place.
    JPEG - 345.6 ko
    L’attaque de l’AG en plein air place Guichard
  • 15h20 : les flics chargent violemment. Des personnes frappées au sol, une lycéenne reçoit une grenade à main sur la tête. Puis les flics se calment et la tension retombe.
  • 15h10 : arrivée à Guichard, tentative de repartir en manif sauvage de quasi tout le cortège sauf les syndicats.
  • 14h50 : début de débrayage du lycée Ampère-Saxe, mais intervention des flics pour y mettre fin.
  • 14h45 : à Saxe, le cortège doit passer entre une haie de CRS et de baqueux.
    JPEG - 156.1 ko
  • 14h30 : la manif est arrivée à Jean Macé, fortement encadrée par la police.
  • 14h20 : cette mobilisation est moins importante à Lyon que les semaines passées, mais aussi parce que beaucoup de monde se réserve pour le rendez-vous du 31. Plusieurs textes appellent à d’autres actions que les seules manifestations : des écrivains et intellectuels proposent d’occuper des places après la manif,

    des syndicalistes proposent de “tout bloquer”.
  • 14 h : 2 000 personnes dans la rue seraient mobilisées aujourd’hui à #Lyon.



Après les manifestations massives et offensives le 9 mars dans toute la France contre le projet de loi Travail, nous appelons à continuer la lutte et amplifier le mouvement. Ce projet de loi s’inscrit dans la poursuite des précédentes réformes du gouvernement : attaques de nos conditions de vie, d’études, de travail : elle nous condamne à toujours plus de précarité. Notre seule perspective serait ainsi : travailler plus, gagner moins et se faire virer plus facilement.

L’objet de cette loi, c’est en fait de supprimer le code du travail comme garantie minimale de protection des droits des salarié-es. Depuis deux semaines, la mobilisation s’amplifie :

9 mars : succès de la manifestation contre la “loi travail” à Lyon

20 000 personnes ont manifesté cette après-midi contre la loi El Khomri ! MAJ 11/03 : Sur les 3 interpellés, deux ont été jugés cet après-midi. Ils ont écopés pour l’un de 6 mois ferme et l’autre de 6 mois avec sursis. Dernières mises à jour (…)

14 mars

À Lyon, le 17 mars, une manif dynamique mais sous pression policière

Affluence encore aujourd’hui dans les rues de Lyon contre la Loi Travail et son monde : 6 500 personnes ont manifesté d’après les syndicats. Arrivées place Guichard, la police présente en nombre tout le long du cortège a empêché tout nouveau (…)

21 mars

La répression est cependant féroce depuis le début du mouvement :

Les flics sont allés jusqu’à chercher un.e militant.e à la fac pour l’arrêter, et les premières condamnations sont tombées, jusqu’à 6 mois ferme pour un manifestant.

N’oublions pas de prendre des nouvelles des interpellé.e.s.

En réponse, la mobilisation s’amplifie !

Les assemblées de facs continuent cette semaine à Lyon 1, à Lyon 2 à Bron comme sur les quais.

Jeudi 24 mars, la loi est présentée devant le conseil des ministres, une nouvelle grosse journée de mobilisation, de grèves est de blocages est prévue !

Qui sait ce que grève peut ? La lutte du droit au travail s’articule aujourd’hui avec celle du droit au chômage

Et n’oubliez pas :

Conseils en manif – mars 2016

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice… réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins – la Caisse de (…)

22 mars