Dans le cadre des travaux d’aménagement de la gare Matabiau, le parking gratuit de l’avenue de Lyon et sa soupe populaire laissent place au « Parvis Lyon » et à son dépose-minute. Plus question d’traîner ! Faut faire place nette pour les riches de la LGV.

Le 30 mars, le parking de l’avenue de Lyon a définitivement fermé ses portes.

Pourquoi ? Pour préparer le passage de tous les bourgeois, cadres et CSP+ que la LGV doit ramener, et leur donner envie d’investir, de dépenser et de consommer, bref, de lâcher quelques miettes.

Ici, la Métropole investit pour leur avenir : nouveau quartier d’affaire sur le réjouissant modèle de Lyon Part-Dieu, commerces à tire l’arigot et ambiance état d’urgence avec patrouilles et caméras partout, tout le temps. Ils appellent ça Toulouse Euro Sud Ouest (TESO). Nous, la guerre aux pauvres.

Petit à petit, ils nous foutent dehors, et on a pas un mot à dire. Ici un parking qu’ils ferment, là des locataires ou des squatteur.euses qu’ils expulsent, ailleurs un PMU remplacé par un SushiShop, à gauche une tour dégueulasse de 150m de haut, à droite une rue Bayard en forme de tapis roulant jusqu’au Primark.

« Circulez ! », qu’ils nous disent. Et bien, qu’ils aillent se faire voir ailleurs !


A Bonnefoy, TESO commence son travail de mort