Novembre 21, 2020
Par Le Poing
327 views


Ce samedi 21 novembre, presque 300 personnes se sont réunies sur la place Charles de Gaulle à Béziers pour protester contre la « sécurité globale ».

Plusieurs prises de paroles se sont enchaînées pour dénoncer le danger de l’article 24 de cette loi (qui restreint la diffusion de l’image des policiers) pour la liberté d’expression, d’informer et plus généralement pour la démocratie.

Le collectif « Justice pour Mohamed » était présent pour rappeler que sans le droit de filmer la police, personne n’aurait jamais pu savoir que Mohamed était mort entre les mains de la police bitteroise pendant le premier confinement.

Les manifestant·e·s se sont ensuite dispersé·e·s dans le calme sous le regard de la police, calme elle aussi.




Source: Lepoing.net