LE SYSTÈME ÉLECTORAL A TOUJOURS SERVI À LA SOUMISSION. Le premier président élu en France a sonné définitivement le glas de la révolution de 1848, mettant fin aux espérances d’une république sociale et démocratique, et il s’est rapidement intronisé Empereur. Basé sur la propriété, le travail, la famille et l’ordre public, le régime de Louis-Napoléon Bonaparte avait alors les mains libres pour développer l’exploitation capitaliste. La République suivante renouait avec le massacre des espérances et des révolté-e-s en brisant la Commune de Paris en 1871. La Vème République est quant à elle apparue dans les conditions d’un putsch, mettant à sa tête un général nommé pour maintenir l’ordre et conserver l’Algérie française.


Repression et oppression