Face à la crise sanitaire, économique et sociale, face à l’augmentation des violences de genre, riposte féministe !

#8JuinFeministe

Pour le rassemblement, pensez aux gestes barrières : tout-e-s avec un masque, et une distance de sécurité sera demandée entre les participant-e-s !

Appel national :

« Nos collectifs, assemblées et associations féministes, signataires de l’appel « Face à la crise sanitaire, économique et sociale, un plan d’urgence féministe ! », pensent qu’il est urgent que le mouvement féministe reprenne la rue. Face à l’ampleur de la crise, aux casses des services publics et aux violences que nous subissons, nous appelons à une mobilisation féministe le lundi 8 juin à 19h partout en France.

Nous exigeons que les métiers essentiels, très souvent occupés par des femmes, soient reconnus à leur juste utilité, reconsidérés socialement et mieux rémunérés.

Nous revendiquons la reconnaissance des conséquences du travail sur notre santé, et l’augmentation des salaires, notamment dans les emplois féminisés : l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et la réduction du temps de travail.

Nous revendiquons la fin des politiques de casse des services publics et du code du travail. Nous nous battons pour des services publics gratuits et de qualité, prenant en charge la petite enfance, la prise en compte de la dépendance, la restauration, le nettoyage, et pour qu’il y ait un partage des tâches au sein de chaque foyer.

Nous exigeons l’augmentation des budgets publics pour la recherche, l’embauche, la titularisation massive de personnels hospitaliers et de travailleur·se·s sociaux·ales ainsi que la réouverture des hôpitaux, services et lits supprimés.

Nous demandons un accès gratuit et rapide à tous les soins de santé, nous défendons le droit à l’IVG et exigeons un allongement du délai d’avortement sous toutes ses formes.

Nous réclamons des logements de toute urgence pour les personnes qui subissent lourdement des violences sociales et économiques : les femmes victimes de violences conjugales, les refugié·e·s, les femmes sans domicile, les prostitué·e·s et les personnes qui se revendiquent comme travailleur·se·s du sexe, les femmes migrantes avec ou sans papiers, les personnes LGBTQI marginalisées ; ces personnes qui ne sont pas prises en compte dans les dispositifs mis en place par les institutions.

Contre les violences faites aux femmes et aux enfants, nous revendiquons un budget et des mesures conséquentes, réclamées haut et fort depuis de nombreuses années par les associations féministes.

Nous exigeons des politiques d’éducation au genre et a la sexualité, essentielles à la construction d’une société égalitaire pour déconstruire les rapports de domination ainsi que l’ouverture du droit à la PMA pour toutes les personnes qui le souhaitent, quelle que soit leur situation.

Des rassemblements et actions sont déjà prévus dans de nombreuses villes. Pour entrer en contact avec les collectifs, assemblées ou associations qui organisent une action, vous pouvez envoyer un mail à : [email protected]

La tribune est à lire en entier ici, n’hésitez pas à la partager et à la commenter :

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/220520/face-la-crise-sanitaire-economique-et-sociale-un-plan-durgence-feministe

Signataires de la tribune :

Assemblée Féministe Toutes en Grève 31,

Collages féminicides Rouen,

Collages féministes Toulouse,

Collectif Bavardes,

Collectif des Colleuses 73,

Collectif Droit des Femmes 14,

Collectif Émancipation,

Colleurses Grenobles,

Droit des femmes Rouen,

FASTI,

Féministes Révolutionnaires Nantes,

Femmes kurdes de Toulouse,

Femmes Solidaires 76,

GAMS Haute Normandie,

Groupe féministe Fougères,

GRAF,

Marseille 8 mars,

Marseille Féministe,

Nous Toutes 05,

Nous Toutes 35,

Nous Toutes 38,

Nous Toutes 54,

Nous Toutes 76,

Planning Familial,

Planning familial 06,

Toutes des femmes,

Transat… »


Article publié le 02 Juin 2020 sur Iaata.info