Octobre 23, 2020
Par Rennes Info
287 visites


Le 26 octobre cela fera 6 ans que Rémi Fraisse, jeune botaniste de 21
ans, était tué par une grenade offensive de la gendarmerie sur la ZAD de
Sivens, dans le Tarn. Le gendarme et sa hiérarchie ont bénéficié d’un
non lieu…

La France est le seul pays européen à utiliser des munitions explosives
lors de la répression des manifestations. Des fabricants de telles armes
mutilantes et parfois mortelles destinées à la répression intérieure ont
pignon sur rue en Bretagne ; notamment Redcore à Lanester (avec ses
lanceurs de balles dites de défense (LBD)) et Nobelsport à Pont-de-Buis
(29) pour les grenades.

Les manifestations sociales (de la Loi travail aux gilets jaunes en
passant par les… pompiers !), écologistes et les quartiers populaires
sont les principales cibles de leur usage par la police. Parfois même
les fêtes populaires, comme celle de la musique à Nantes en juin 2019
avec la mort de Steve ! Tout ce qui dérange le Pouvoir d’une manière ou
d’une autre. Le documentaire « Un pays qui se tient sage » de David
Dufresnes qui rencontre un grand succès, en témoigne.

La peur est une arme que le pouvoir agite pour diviser, démobiliser,
annihiler critiques ou questionnements et désactiver toute aspiration à
un monde meilleur…

Le groupe libertaire René Lochu appelle à ne pas oublier Rémi ni les
autres, à ne pas céder aux intimidations, mais à résister dans la
solidarité.

Rendez-vous samedi 24 octobre, à partir de 11h, porte St Vincent, à
Vannes, pour un rassemblement avec prises de paroles publiques




Source: Rennes-info.org