5000 Ă  Strasbourg, surtout des jeunes, du jamais vu. Ils-elles Ă©taient lĂ  mobilisĂ©s contre le racisme et les violences policiĂšres aux USA et en France. George Floyd et Adama TraorĂ©, ces noms ont Ă©tĂ© scandĂ©s comme ceux d’autres jeunes assassinĂ©s par la police parce qu’ils n’avaient pas la “bonne” couleur de peau.

Face Ă  cette affluence, la prĂ©fĂšte Mme Chevalier, qui rĂ©prime des manifestations de Gilets jaunes de plus de 10 personnes, avait judicieusement choisi la discrĂ©tion. Chose rare, mĂȘme pas un car de police au coin de la Fnac, place KlĂ©ber. Les policiers Ă©taient stationnĂ©s plus loin, invisibles aux yeux des manifestants antiracistes. Seuls quelques BAC tournaient le dos aux vitrines rue du 22 Novembre, prĂšs de deux vĂ©hicules banalisĂ©s.

Le rassemblement alternait prises de paroles peu audibles du fait de la faiblesse des mĂ©gaphones, slogans, noms des jeunes assassinĂ©s par la police en France comme Adama TraorĂ© et localement Hocine Bouras. Un groupe s’est dirigĂ© vers le Palais de justice pour dĂ©fendre un jeune tabassĂ© par la police en GAV.

Reste Ă  voir si cette mobilisation aura des suites.

Outre Mama Road, La Roue tourne, les Gilets jaunes, D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici, d’autres organisations avaient appelĂ© Ă  ce rendez-vous rĂ©ussi que la pluie a fini par disperser aprĂšs qu’un trio eut hissĂ© sur le monument KlĂ©ber une banderole disant “Fuck le 17!”.

A noter que les DNA n’ont mĂȘme pas fait leur Une de l’évĂ©nement auquel ils consacrent “gĂ©nĂ©reusement” un quart de page!


Article publié le 06 Juin 2020 sur La-feuille-de-chou.fr