5000 à Strasbourg, surtout des jeunes, du jamais vu. Ils-elles étaient là mobilisés contre le racisme et les violences policières aux USA et en France. George Floyd et Adama Traoré, ces noms ont été scandés comme ceux d’autres jeunes assassinés par la police parce qu’ils n’avaient pas la “bonne” couleur de peau.

Face à cette affluence, la préfète Mme Chevalier, qui réprime des manifestations de Gilets jaunes de plus de 10 personnes, avait judicieusement choisi la discrétion. Chose rare, même pas un car de police au coin de la Fnac, place Kléber. Les policiers étaient stationnés plus loin, invisibles aux yeux des manifestants antiracistes. Seuls quelques BAC tournaient le dos aux vitrines rue du 22 Novembre, près de deux véhicules banalisés.

Le rassemblement alternait prises de paroles peu audibles du fait de la faiblesse des mégaphones, slogans, noms des jeunes assassinés par la police en France comme Adama Traoré et localement Hocine Bouras. Un groupe s’est dirigé vers le Palais de justice pour défendre un jeune tabassé par la police en GAV.

Reste à voir si cette mobilisation aura des suites.

Outre Mama Road, La Roue tourne, les Gilets jaunes, D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici, d’autres organisations avaient appelé à ce rendez-vous réussi que la pluie a fini par disperser après qu’un trio eut hissé sur le monument Kléber une banderole disant “Fuck le 17!”.

A noter que les DNA n’ont même pas fait leur Une de l’événement auquel ils consacrent “généreusement” un quart de page!


Article publié le 06 Juin 2020 sur La-feuille-de-chou.fr