Rencontre autour de l’écologie sociale avec Floréal Romero,

fils d’anarchiste ayant participé à la révolution sociale espagnole, paysan essayiste vivant en Andalousie, passeur de la pensée de Murray Bookchin,

co-organisateur des 3e Rencontres internationales de l´écologie sociale qui ont eu lieu à Liège en septembre 2019, et auteur de 2 ouvrages paru en octobre 2019 :

Murray Bookchin & l’écologie sociale libertaire

http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/precurseurses-de-la-decroissance/murray-bookchin-lecologie-sociale-libertaire.html

Agir ici et maintenant. Penser l’écologie sociale de Murray Bookchin

http://www.editionsducommun.org/agir-ici-et-maintenant-floreal-m-romero/

L’écologie sociale c’est à la fois :

- une théorie politique, une critique sociale radicale (de la croissance, du productivisme, de la consommation, de la centralisation, de l’étatisme, de la bureaucratisation…)

- un projet politique, un paradigme politique, une pratique de transformation sociale (communalisme-municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique ).

- et un mouvement social militant international

3 thèses de l’écologie sociale :

- Les désastres écologiques trouvent leurs origines dans les injustices sociales, découlant elles-mêmes de différents rapports sociaux de domination (des hommes sur les femmes, des humains sur des humains, des humains sur la nature)

- Le projet de libération de l’être humain est un projet écologique, tout comme le projet de protection de la terre est un projet social.

- La résolution des problèmes écologiques et sociaux passe par une reprise en main populaire de la gestion de la société, le pouvoir de décision doit revenir aux assemblées citoyennes.

Floréal Romero parcourra la genèse et l’actualité de la pensée de l’écologie sociale de Murray Bookchin, en se situant dans le contexte actuel de l’Europe, en évoquant le zapatisme au Mexique et le confédéralisme démocratique au Rojava (Kurdistan syrien),et prolongera les échanges sur des alternatives à travers les mouvements sociaux et leurs luttes, ainsi que des propositions politiques pour esquisser des réponses à ce défi “Que faire ici et maintenant ?“.

Mardi 5 novembre 2019
à 19h
au Café culturel et politique L’Itinéraire Bis
22 rue Périole, Toulouse (métro Marengo)





Source: Iaata.info