Mai 31, 2022
Par Actualités Sur Les CRA
71 visites

Le 31 mars 2022, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné pour la 9ème fois l’administration française pour sa politique d’enfermement des enfants dans les centres de rétention. 

Depuis 2012, la jurisprudence de la Cour est constante en ce qu’elle considère que l’enfermement des enfants en rétention constitue un traitement inhumain et dégradant.

Pourtant, cela n’a pas empêché la Préfecture de Police (P75) et la Préfecture du Bas-Rhin (P67), tristement connues pour leur acharnement sur les familles, d’enfermer pas moins de 5 familles avec des enfants âgés de 3 mois à 14 ans derrière les barbelés du CRA du Mesnil-Amelot entre le 19 et le 30 mai 2022. 

On aurait pû imaginer que le contrôle du juge des libertés et de la détention – qui vérifie la légalité du placement en rétention – aurait invalidé ces pratiques toutes aussi inhumaines qu’illégales, mais il n’en est rien. C’est d’ailleurs à peine si la présence des enfants en rétention est évoquée par les juridictions. 

La fermeture des CRA est la seule solution pour stopper ces atteintes graves aux droits fondamentaux et nous ne cesserons de la revendiquer ! 

Auteur: Service communication




Source: Lacimade.org