Rapide tour de france de la mobilisation du 5 décembre, où plus d’un million de personnes ont défilé dans plus de 250 rassemblements dans toute France.

La RATP, la SNCF,les personnels de l’éducation et du transport aérien reconduisent la grève.

Ville par ville, retrouvez des fragments de la mobilisation.

Dijon

Le plus important :

La grève a été très massivement suivie en Côte d’Or

La SNCF, Divia et l’Éducation Nationale ont voté à la quasi-unanimité la reconduction de la grève demain vendredi.

Il y avait entre 8000 et 10 000 personnes à la manifestation cet après-midi !

Des piquets et des assemblées sont annoncées pour demain matin dans différents secteurs.

Grand Est

Grenoble

25 000 perosnnes ont défilé dans Grenoble, puis un groupe est parti essayer de gagner le centre ville, sans réussite.

Limoges

Après une journée de grève et de manifestation massive à Limoges qui a vu au moins 20 000 personnes dans les rues et une manifestation sauvage tout l’après-midi, la grève reconductible est appelée dans plusieurs secteurs et de nouvelles manifestations annoncées.

Vendredi 06/12 rendez-vous à 10h30 carrefour Tourny.

Samedi 07/12 rendez-vous à 14h encore carrefour Tourny.

Soyons nombreux pour propager la grève et mettre Macron en échec !

Marseille

Après de nombreux piquets, une manif sauvage a envahi l’autoroute. Beaucoup de monde et des chants en mémoire de Zineb Redouane.

Paris

À 19h le cortège n’est pas encore terminé. Les flics se lachent même sur le carré de tête syndicale

Le parcours est chaotique,les flics tirent beaucoup de lacrymos, et ont coupé et nassé le cortège à de nombreuses reprises. De nombreux affrontements ont lieu sur le trajet de la manif. Les pompiers ont fait reculé la police qui a refusé que le cortège avance. Le cortège s’est alors démultiplié un peu partout, dans les rues autour.

La pref annonce plus de 9000 contrôles, 87 interpel et 57 gardes à vue à 17h.

Demain la grève continue à la RATP, il n’y aura que 2 lignes de métro qui circuleront normalement.

Rennes

Dès le début de la matinée la journée a commencé par un blocage du rond point de l’Alma, rapidement nassé, et un blocage de l’université Rennes2. D’autres barrages filtrants ont eu lieu dans la matinée, jusqu’a ce que la manif de 15 000 personnes s’élance pour tenter d’accéder au centre ville puis à la gare.

Toulouse

Tours

Environ 12 000 personnes ont défilé dans les rues de Tours à l’appel de l’intersyndicale contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. La grève était particulièrement suivie chez les cheminot-es et les enseignant-es. Trois personnes ont été interpellées sous un prétexte bidon, un millier de personnes se sont réunies en assemblée générale, de nouvelles actions sont prévues pour les jours à venir. La grève est reconduite dans plusieurs secteurs.

Aucun train au départ ou à l’arrivée en gare de Tours. 104 écoles fermées dans le département. On n’avait pas vu une manifestation aussi massive depuis des années : les mobilisations contre la loi Travail, en 2016, n’avaient jamais rassemblé autant de monde.

Avec 50 % de grévistes dans l’éducation nationale d’après le ministère, les enseignant-es étaient bien représenté-es dans le cortège. Les cheminot-es également, avec un taux de grévistes annoncé par la direction de la SNCF de plus de 55 %. On comptait également des pompiers, des hospitaliers, des municipaux, des archéologues, des agents de Fil Bleu, des salarié-es de La Nouvelle République (qui n’a pas pu sortir de version papier ce 5 décembre), des électricien-nes, des paysan-nes, quelques gilets jaunes, des étudiant-es…

Banderole du syndicat CGT de la Caisse nationale d’assurance vieillesse

Plus de 300 enseignant-es se sont réuni-es en assemblée générale aux Tanneurs à 14h. Si le SNESFSU appelle à un nouveau temps fort de grève le mardi 10 décembre, les personnes présentes ont voté la reconduction immédiate de la grève ; au moins sept écoles de Tours seront fermées demain.

Parallèlement, une AG interpro et une AG étudiante se tenaient dans d’autres amphis. Différentes actions ont été discutées pour les jours à venir. Un blocage du dépôt pétrolier de Saint-Pierre-des-Corps est organisé dès cet après-midi, alors que sept des huit raffineries françaises sont en grève ce jeudi. Un rassemblement est prévu devant la gare de Tours vendredi à 12 heures, et un autre samedi à 14 heures place Jean Jaurès.


Article publié le 06 Déc 2019 sur Rebellyon.info