Novembre 8, 2020
Par Campagne BDS France
322 visites


Home»Actus»4e JOURNÉE INTERNATONALE POUR UN MONDE SANS MURS


image_pdfimage_print

Du Mur d’apartheid israélien dans les territoires palestiniens au Mur de la honte étasunien à la frontière du Mexique en passant par le Mur marocain au Sahara occidental et les nombreux murs anti-migrants dans le monde, près de 70 murs déchirent les terres et la vie des gens. Fortement militarisés, ils sont responsables de milliers de morts et sont la cause d’expulsions, d’exclusions, d’oppressions et de discriminations. Avec l’épidémie de Covid-19, les murs sont devenus encore plus hauts et plus brutaux.

Lancé par l’ONG palestinienne «Stop the Wall» en 2017, l’appel à une journée internationale pour un monde sans murs est relayé aujourd’hui par plus de 400 organisations, réseaux et mouvements dans le monde.Les murs empêchent la liberté de mouvement et l’autodétermination des peuples. Ils sont le symbole d’un monde où les guerres, la militarisation et l’exclusion remplacent la justice, la liberté et l’égalité. Construits pour renforcer les frontières, ils contribuent à la domination des puissants. Ces murs, visibles ou invisibles, maintiennent des dizaines de milliers de personnes en prison, empêchent la libre circulation des migrants et réfugiés, entraînent des restrictions au droit d’asile et des blocus comme ceux de Cuba et de Gaza. Ces murs sont aussi culturels. Les «murs numériques»,quant à eux, façonnent de plus en plus nos sociétés: ils discriminent l’accès à l’information et à la communication et imposent des systèmes sophistiqués de surveillance et de contrôle.

Dans son encyclique «Fratelli tutti» du 3 octobre 2020, le pape François s’oppose à la culture des murs «érigés sur la terre pour éviter la rencontre avec d’autres cultures, avec d’autres personnes. quiconque élève un mur finira par être un esclave dans les murs qu’il a construits». De nombreux gouvernements participent à la construction de ces murs ou font leur promotion. Ils favorisent ainsi une véritable industrie des murs qui tire d’énormes profits de leur construction et de leurs équipements: surveillance, systèmes de détection, radars.


Soucieux de défendre la justice, l’égalité et la liberté pour résoudre les problèmes de la planète, nous appelons à participer à

la 4e Journée Internationale pour un Monde sans murs

pour :

  • faire tomber les murs qui exploitent, discriminent, oppriment et expulsent;
  • sensibiliser le public sur les effets dévastateurs des murs dans nos vies;
  • valoriser les actions des mouvements qui luttent contre ces murs;
  • sanctionner tous ceux (gouvernements, industriels…) qui tirent profit des murs

Campagne internationale pour un Monde sans Murs, relayée en France par :

Premiers signataires : AFAPREDESA – AFASPA – Association les Amis de la RASD – Association de Palestiniens en Ile-de France – Association France Palestine Solidarité: Paris 14-6 , Paris-Centre, Paris-Sud, Clermont-Ferrand, Saint-Denis, Noisy est ensemble – Association Démocratique des Tunisiens en France (ADTF) – Campagne BDS France-Paris – CEDETIM – Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) – Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA Nitassinan) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) – Forum Palestine Citoyenneté – Fondation Frantz Fanon – IPAM – MRAP – Mouvement de la Paix – PCF – Plateforme pour la Solidarité avec le Peuple du Sahara occidental – Réseau syndical international de solidarité et de luttes – Solidaires – Terre et Liberté pour Wallmapu – Union Juive française pour la Paix (UJFP) – Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne (UTAC) …

Site de Stop the Walls: https://www.stopthewall.org

Tract version JPEG ou PDF

Affiche version JPEG ou PDF

Previous post

L’ONU et la question de l’apartheid israélien




Source: Bdsfrance.org