Janvier 31, 2020
Par Rennes Info
73 visites


Le CHU de Rennes est en dispositif HĂŽpital en Tension depuis octobre 2019, et ce sont les urgences qui en supportent la plus lourde part.

Depuis un mois, les Urgences sont particuliĂšrement surchargĂ©es, sans possibilitĂ© de dĂ©sengorger par des transferts vers des lits d’aval.

Ce matin, avec 73 patients pour 23 places dans les couloirs et les boxes d’accueil, les urgences sont saturĂ©es Ă  plus de 300%. Les soignants nous ont contactĂ©s pour alerter sur le danger en cours. Certains, en pleurs, sont au bord de l’effondrement.

Nos reprĂ©sentants au CHS-CT ont constatĂ© la dangerositĂ© de la situation et ont effectuĂ© un droit d’alerte pour danger grave et imminent, pour protĂ©ger les professionnels et mettre en garde contre la prise en charge dĂ©gradĂ©e des patients.

La Direction n’a pas rĂ©agi, ni provoquĂ© la rĂ©union obligatoire dans ces situations. Elle laisse donc volontairement nos collĂšgues travailler dans des conditions dangereuses.

Les directions d’établissement gĂšrent donc la crise des urgences et de l’HĂŽpital Public de la mĂȘme maniĂšre que le MinistĂšre : des plans de communication, et pour le reste, le dĂ©ni total. Aux soignants la charge de gĂ©rer la rĂ©alitĂ©, sans moyens et en mettant leur propre santĂ© en pĂ©ril.

Le Syndicat SUD les accompagnera dans leur lutte pour un hĂŽpital public digne, et ce dĂšs le 14 fĂ©vrier, nouvelle journĂ©e nationale de mobilisation en dĂ©fense de l’HĂŽpital Public.

Le Syndicat SUD Santé Sociaux du CHU de Rennes

E-mail :
syndicat.sud chu-rennes.fr




Source: Rennes-info.org