Le samedi 30 avril, une journée de rencontre, manifestation et concerts aura lieu à Rennes, pour la défense du droit d’asile. Rejoignons-la pour y porter l’écho de la situation des migrant-e-s et des luttes en cours à Paris !

Cette journée de mobilisation et d’échanges est organisée par le Collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes, rejoint depuis par d’autres collectifs et associations d’une quinzaine de villes.

Vivant à Paris, participant à des actions en solidarité avec les migrant-e-s, sans-papiers et réfugié-e-s, nous souhaitons nous joindre à cette journée rennaise. Dans les dernières manifs, nous avons commencé à distribuer un tract pour vous inviter à nous y retrouver :

Tou-te-s à Rennes le 30 avril ! - 101.7 ko
Tou-te-s à Rennes le 30 avril !

(…) Les attaques contre le droit d’asile font partie d’une politique migratoire plus large qui bafoue quotidiennement les libertés et entretient des inégalités racistes. Cette politique et les discours censés la justifier renforcent les idées et les mouvements d’extrême-droite. (…) Ici aussi, la précarité et la violence sont le quotidien des personnes privées de papiers et/ou de logement, qui subissent une répression systématique lorsqu’elles s’organisent collectivement. Les centres de rétention ne désemplissent pas, et le gouvernement se vante d’expulser plus que la droite (enfin, l’autre droite).

Pour la liberté de circulation et d’installation, pour l’égalité sans critères ni frontières, rejoignons la journée nationale pour le droit d’asile, le samedi 30 avril à Rennes

Même si dans chaque collectif, asso ou groupe d’ami-e-s, nous ne sommes que quelques-un-e-s à pouvoir faire le déplacement… Allons-y !

Quel est le programme ?

10h-13h : Rencontre des organisations de soutien aux migrant-e-s venues d’un peu partout en France

15h : MANIFESTATION POUR LE DROIT D’ASILE dans les rues de Rennes

(Départ Place de la Mairie, métro République)

18h : apéro, discussions et concerts…

 - 1.3 Mo

Pourquoi aller à Rennes ?

Parce que les associations et collectifs de Rennes demandent du soutien face à la préfecture de Bretagne, qui invente sans cesse de nouveaux moyens pour remettre en cause le droit de demander l’asile (et les maigres aides matérielles qui vont avec) et renvoyer des demandeurs vers d’autres pays d’Europe. Certaines de ces innovations sont expérimentées localement avant d’être généralisées à toutes les préfectures. La dernière en date s’appuie sur le fichier Visabio (fichier biométrique européen des demandeurs de visa). Pour fuir ton pays, un passeur t’a fourni un faux passeport avec un visa pour la Hongrie ? La préfecture de Rennes décide de t’envoyer en Hongrie, ou t’accuse d’avoir menti sur ton identité. Pour demander l’asile à Rennes, il faudrait donc désormais quitter une dictature ou un pays en guerre avec un vrai passeport et un visa pour la France. Fastoche…

Parce que les occasions de se retrouver pour échanger ne sont pas si nombreuses, et qu’on se sent souvent isolé-e-s et épuisé-e-s dans nos luttes locales pour l’asile, le logement, l’hébergement, les papiers… Lors de cette journée, on pourra parler des menaces qui pèsent sur le droit d’asile en Europe, en France, et dans chacun de nos départements… Mais aussi, plus largement, des situations et des luttes des migrant-e-s, des façons de les soutenir, des problèmes rencontrés dans les différentes villes, et des stratégies matérielles, politiques ou juridiques pour y répondre.

Et parce que, comme annoncé par les camarades breton-ne-s, il fera beau.

Les personnes et les organisations intéressées peuvent se manifester directement par mail auprès des Rennais-es : collectifsanspapiersrennes @ yahoo.fr

Ou rejoindre l’événement FB créé pour l’occasion.