Mercredi 20 novembre, la France célébrera le 30e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, ratifiée en 1989. Pourtant, les droits fondamentaux qu’elle promeut sont chaque jour bafoués.

Deux semaines après la présentation par le Préfet du Rhône du « dispositif de renfort hivernal », qui remet gravement en cause l’inconditionnalité et la continuité de l’hébergement d’urgence, le collectif « Jamais sans toit » recense à ce jour 149 enfants sans hébergement dans la Métropole Lyonnaise.

Puisque les autorités compétentes sont incapables d’assurer leur mission d’accueil, 4 écoles seront occupées ce lundi 18 novembre dans la soirée afin de mettre à l’abri 29 enfants et leur famille.

Les écoles Michel Servet et Victor Hugo (Lyon 1er) qui servent de centre de mise à l’abri temporaire pour 20 enfants et 9 adultes depuis le mardi 5 novembre, sont rejointe dès ce soir lundi 18 novembre dans leur mouvement d’occupation par les écoles Georges Lapierre (Lyon 4e) et Audrey Hepburn (Lyon 9e)

Dans un contexte où le nombre de places d’hébergement est notoirement insuffisant, les établissements scolaires de la Métropole continuent année après année, de servir d’abri aux familles. L’an dernier, une vingtaine d’établissements scolaires ont été occupés cet hiver au sein de la Métropole et cela a permis à une centaine d’enfants d’être mis temporairement à l’abri. Chaque année, des dizaines de nuits d’hôtel sont financées pour un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros grâce à la générosité citoyenne (caisses de solidarité alimentées par les goûters et autres événements solidaires). Néanmoins, il n’est pas acceptable que celle-ci se substitue plus longtemps au principe de solidarité républicaine inscrit dans la loi. Ces occupations sont donc aussi l’occasion de réaffirmer avec force l’intérêt supérieur de l’enfant et le caractère inconditionnel du droit à l’hébergement d’urgence (articles L345-2-2 et L345-2-3 du Code de l’Action sociale et des familles) et de placer l’État et les autorités compétentes (Préfecture, Ville, Métropole) face à leurs responsabilités.

Les comités de soutien fédérés au sein du collectif « Jamais sans toit » n’accepteront aucune remise à la rue des élèves et de leur famille. Ils continueront d’accompagner les familles dans leurs demandes d’un hébergement stable dans lequel elles pourront être accompagnées dans leurs démarches d’insertion.



Un toit c’est un droit, faisons respecter la loi !

Programme de la semaine :

lundi 18 novembre

goûter solidaire à 16h à l’école Berthelot (Villeurbanne)

goûter solidaire à 17h à l’école Audrey Hepburn (Lyon 9e)

mardi 19 novembre

goûter solidaire à 16h30 à l’école Youri Gagarine (Vaulx-en-Velin)

mercredi 20 novembre

Rassemblement à l’occasion du 30e anniversaire des droits de l’enfant à 18h place Louis Pradel (Lyon 1er)

jeudi 21 novembre

goûter solidaire à 16h30 à l’école Henri Wallon (Vaulx-en-Velin)

goûter solidaire à 16h30 à l’école Berthelot (Lyon 7e)

goûter solidaire à 16h45 à l’école Aveyron (Lyon 1er)

goûter solidaire à 16h45 à l’école Alix (Lyon 2e)


Article publié le 19 Nov 2019 sur Rebellyon.info