Réuni-e-s le 11 décembre 2019 à plus de 70 surveillant-e-s, assistant-e-s pédagogiques et assistant-e-s de vie scolaire, représentant au total une quarantaine d’établissements du secondaire d’Ile-de-France, nous nous sommes mis-e-s d’accord afin de créer un mouvement spécifiques des précaires de l’éducation nationale sur la région.

Prenant cadre au sein de la mobilisation générale contre la réforme des retraites, nous souhaitons collectivement réaffirmer notre opposition à cette réforme (ainsi qu’à celle du chômage, trop souvent oubliée) et participerons aux grèves et manifestations en ce sens.

Nous appelons tou-te-s nos collègues à poursuivre une grève reconductible dans la mesure de leurs moyens et leurs possibilités. Nous savons que trop bien à quelle point la précarité est un frein puissant à la mobilisation politique et souhaitons nous organiser pour essayer de limiter l’impact de cette grève sur les plus fragiles économiquement (et statutairement) d’entre nous !

C’est pourquoi nous avons décider de la mise en place d’une CAISSE DE GREVE des précaires de l’éducation, afin de favoriser la mobilisation du plus grand nombre d’entre nous ! Merci à tou-te-s celles et ceux qui y participerons !

Cependant, la lutte contre les réformes iniques du gouvernement actuel ne nous suffit pas, nous voulons plus : rétablir des conditions de travail dignes et justes pour nous, précaires de l’éducation. Non formé-e-s, peu payé-e-s et pas considéré-e-s, nous assurons chaque jour, comme nous le pouvons, des tâches difficiles et indispensables à la bonne tenue des cours et des journées au sein des établissement scolaires.

Pour cela, nous avons déjà établi ensemble une liste de revendications spécifiques que nous souhaitons retravailler et étayer lors d’une prochaine réunion :

LUNDI 16 DECEMBRE à 18H

(lieu à venir, suivre la page facebook)

Nous invitons toutes les personnes concerné-e-s travaillant en Ile-de-France à nous rejoindre pour poursuivre ce travail collectif !

Pour suivre nos actions, réunions, communiqués, … : suivez-nous sur la page Facebook Vie scolaire en colère


Article publié le 14 Déc 2019 sur Paris-luttes.info