Mars 29, 2023
Par Contre Attaque
1,271 visites

Ce mardi 28 mars, c’était la 10Ăšme journĂ©e de colĂšre contre le 49-3, la casse des retraites, Macron et la rĂ©pression. À Nantes :


  • 60.000 personnes dans les rues. Encore une marĂ©e humaine, plus de deux mois aprĂšs le dĂ©but du mouvement, avec toujours plus de jeunes et un Ă©norme cortĂšge de tĂȘte.
  • Un camion sono, des percussions, un canard gonflable, des dizaines de tags, de la joie et de la dĂ©termination.
  • Des dizaines de barricades dans toute la ville, jusqu’à 18h, et une police totalement dĂ©bordĂ©e.
  • Plusieurs heures d’affrontements avec la police, avec en toile de fond la rage suite aux crimes d’État de Sainte-Soline.
  • Des flammes sur une banque et un tribunal, une voiture en feu, un commissariat redĂ©corĂ©, des vitrines capitalistes qui tombent

  • Une solidaritĂ© toujours plus forte entre des syndicalistes CGT hĂ©roĂŻques face Ă  la rĂ©pression, des paysans en tracteurs et la jeunesse rĂ©voltĂ©e.
  • Des camĂ©ras mises hors-service.
  • 49 interpellations en fin de journĂ©e, un bilan extrĂȘmement lourd dans une ville sous occupation policiĂšre.

L’ambiance est rĂ©volutionnaire. RĂ©cit complet Ă  suivre !

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accĂšs libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don



Source: Contre-attaque.net