Février 11, 2021
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
359 visites


Tract de l’UCL

La peur du chômage pèse sur des millions de salarié.e.s. Confinement et couvre-feu compliquent la mobilisation. Mais des luttes existent et une riposte générale de notre camp s’impose. Pour cela, il nous faut être tenace, à l’offensive et réaliste.

Depuis 1 an, avec l’aide de l’État, le patronat profite du contexte sanitaire : chantage à l’emploi, conditions de travail dégradées, répression de celles et ceux qui résistent. Travail le week-end, suppressions de congés, heures supp, blocage des salaires… Le Covid a bon dos pour faire bosser davantage et à moindre coût. Et si t’es pas content, te plains pas car ailleurs on licencie !

Bridgestone, Nokia, Renault, Cargill, Auchan, Michelin… pour ne citer (…)
Suite »

International

Au Xinjiang, l’État chinois commet des crimes contre l’humanité à l’encontre du peuple ouïghour. La plupart des États de la planète et en particulier les puissances occidentales ont fait le choix d’observer le silence.

Si on peut trouver sur le sujet un nombre non négligeable d’articles dans la presse internationale, y compris française, il est extrêmement rare que la situation des Ouïghour·es fassent la une, et encore plus que la destruction de ce peuple par les autorités chinoises soit qualifiée et dénoncée comme telle.

Quant aux mouvements politiques et sociaux progressistes, ils sont le plus souvent soit aphones, soit très discrets et cela vaut jusque dans une (…)
Suite »

Tract UCL

La mobilisation contre le projet de loi Sécurité globale a démarré en novembre dernier. Depuis, les manifestations se succèdent construisant un large débat de société sur les violences policières et leur impunité. Mais aussi sur leur rôle dans le maintien de l’ordre dominant.
Le projet de loi sur le « séparatisme », même rebaptisé, est l’autre offensive majeure contre les libertés publiques : il vise à stigmatiser une partie de la population, celle de confession musulmane ou considérée comme telle, pour diviser les classes populaires.
L’Union communiste libertaire appelle à combattre cette double offensive du pouvoir macronien tout en convergeant avec les luttes sociales en cours.

C’est par centaine de milliers et sur 200 villes que les manifestant·es contre la loi sécurité globale se mobilisent depuis bientôt trois mois.

Les cadres unitaires locaux se sont multipliés dans lesquels on retrouve la plupart du temps les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires, les associations comme Attac ou la LDH, les collectifs de familles de victimes de crimes policiers et les organisations de gauche et d’extrême-gauche. Les (…)
Suite »

Tribune unitaire

Non au Service National Universel ! La propagande pour le recrutement a repris, dans la presse écrite, à la radio, à la télévision, sur le web, dans les établissements scolaires et dans les préfectures. Le gouvernement veut 25 000 volontaires en 2021. La Campagne unitaire contre le SNU, dont est partie prenante l’UCL, réaffirme son opposition.

Sarah El Haïry, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, vient de réaffirmer que le Service national universel (SNU) serait obligatoire en 2026, pour 800 000 jeunes de 16 ans.

A la question d’un rédacteur du journal Le Parisien : « Face à des lycéens, en octobre, vous avez chanté « la Marseillaise »… seule, après vous être accrochée avec eux au sujet de la laïcité. Est-ce à coups (…)
Suite »

Webdito

Le 13 décembre, Ferrand dirigeant LREM de la majorité parlementaire, déclarait : « la réforme des retraites « ferait une excellente première réforme d’un deuxième quinquennat ». La déclaration semble anodine : mais le résultat est là : le gouvernement recule à mettre en place la réforme de la retraite par point. Macron, Borne, leur réforme est désavouée. Le résultat, c’est la victoire de notre camp social.

Les militant·es de l’UCL ont été particulièrement investi·es dans la préparation de la grève reconductible et la mobilisation, sur les lieux de travail, dans les AG, sur les piquets : RATP, SNCF, Éducation…

La RATP avait donné le feu vert de la lutte le 13 septembre 2019 par une grève majoritaire dans la régie puis les syndicats unis avaient annoncé une grève reconductible à partir du 5 décembre. Les agent-es ont fait le choix de la lutte des classes (…)
Suite »

Conditions sanitaires insuffisantes, charge de travail trop importante, stress, précarité, mauvaises conditions de travail : la situation des étudiant•es et lycéen•nes pendant la pandémie de COVID ne s’améliore pas, bien au contraire, et on continue d’être abandonné•es à la précarité et à la détresse psychologique.

Au lycée en présentiel ou à la fac en distanciel, les calculs ne sont pas bons.

Dans les lycées les couloirs bondés, les longues files d’attentes au self, les plus de 30 élèves par classe et le manque de gel hydroalcoolique sont la norme. C’est aussi parce que les facs n’ont pas une capacité d’accueil suffisante qu’on a du les fermer. Ces conditions insuffisantes sont directement liées au manque de moyens dans le service public d’éducation entraîné par (…)
Suite »




Source: Unioncommunistelibertaire.org