Le matin du 22 Mai 2009, l’anarchiste Mauricio Morales ou « Punky Mauri » meurt au milieu de la rue Ventura Lavalle, en plein centre de santiago, à quelques mètres à peine d’une école de gendarmerie. On le retrouvera armé d’un poignard et d’un revolver, l’engin explosif qu’il avait dans son sac à dos a explosé avant d’arriver à destination…

Au chili : Dia del Caos !

Depuis tous les ans, pour lui faire un clin d’œil, dire qu’il n’est pas mort pour rien, que son acte parle, et ne pas oublier que les possibilités d’attaques sont multiples, c’est le jour du chaos au Chili « dia del caos ».

Manifs, actes de sabotages et d’attaques, barricades enflammées, soirée de soutiens aux enfermé.e.s, banderoles fleurissent dans tout le pays et même ailleurs ( Mexique, Argentine,Uruguay, Espagne, Grèce…)

« Armes toi et sois violent.e, joliement violent.e, jusqu’à ce que tout éclate. Rappelle-toi que chaque action violente contre ces promoteurs de l’inégalité est pleinement justifiée par des siècles d’une infinie violence à laquelle ils nous ont soumis.e.s … arme toi et combats le terrorisme, brûle, conspire, sabote et sois violent.e, joliment violent.e, naturellement violent.e, librement violent.e »

Mauricio Morales ( Punky Mauri )


Par Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours (IAATA),

Source: http://iaata.info/22-mai-jour-du-Chaos-au-chili-2613.html