Octobre 15, 2021
Par Dijoncter
246 visites


Une balade à vélo joyeuse et colorée à travers les terres à défendre de Dijon.

1er VéloTerres

ce dimanche 17 octobre 2021 – 10h>13h

Départ 10h aux abords du Suzon (pont), rue de Bruges à Dijon

parcours surprise avec arrêts dans plusieurs lieux menacés par l’urbanisme dijonnais

Arrivée vers 12h30 au Quartier Libre des Lentillères (45 rue Philippe Guignard), avec buffet et buvette, suivis d’une visite guidée du lieu. Activités de construction et de maraîchage l’après-midi pour les plus déter !

Le VéloTerres, qu’est-ce donc ?

C’est une sorte de vélotour festif et familial, suivant un parcours engagé qui offre un détour par nos terres à défendre.

En somme, une vue directe sur un désastre écocide en cours, issue d’un PLUi-HD (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal – Habitats et Déplacement) imposé sans réelle concertation publique par Dijon Métropole.

Cette première édition du VéloTerres laissera également apparaître l’espoir, la détermination et la résilience de celles et ceux qui œuvrent, résistent, occupent, défendent, notre patrimoine naturel et agricole, précieux et indispensable, créant les alternatives sociétales de demain, toujours menacé par une politique d’urbanisme vorace, destructrice et orientée par le profit, bétonnant dans une indifférence incroyable l’avenir des jeunes, le quotidien des riverain-es ainsi que chaque initiative populaire.

L’enjeu de ce parcours cycliste urbain est de mieux comprendre pour mieux agir, dans ce contexte très particulier et (parfois) terrifiant d’urgence environnementale et climatique. Il est nécessaire d’agir dès maintenant pour une ville vivante et joyeuse, œuvrant pour une résilience, une autonomie, une accessibilité alimentaire.

Trouver des alternatives réalistes à l’étalement urbain excessif et la sur-densification urbaine dangereusement irresponsable qui s’opèrent actuellement est évidemment possible.

À quoi bon faire des logements qui seront inhabitables à cause des canicules/sécheresses à venir, qui gagnent en durée, en répétition et en intensité ?

« Il est encore temps… »

• Temps de prendre conscience que le PLUi-HD a été voté sans véritable concertation des habitant-es de Dijon Métropole

• Temps de réaliser que, dans les dix prochaines années, 480 hectares d’espaces naturels, de terres maraîchères et de bulles de verdure seront détruites de manière irréversible par artificialisation des sols et ensevelissement sous le béton, soit l’équivalent de 670 terrains de football !

• Temps de ralentir le développement exponentiel des activités économiques hors-sol, du trafic routier, de la pollution et autres nuisances inhérentes à la création de 15 nouvelles ZAE (Zones d’Activités Economiques) prévues dans le PLUi-HD 2020-2030

Aujourd’hui, malgré l’urgence de l’accès au logement, près de 7000 logements restent désespérément vides, dont 3000 dans le bâti ancien, qui ne seront jamais rénovés.

On devrait chérir les arbres, super-absorbeurs de CO2, super-climatiseurs et rétenteurs d’humidité… mais on les coupe.

Alors qu’on sait que les phénomènes climatiques, la sécheresse et la disparition de certaines espèces risquent de faire drastiquement baisser les récoltes, que la famine pourrait dépasser bien des frontières, on voit encore nos terres nourricières être sacrifiées !

Construisons nos villes de façon durable, responsable, autonome pour qu’elles soient accueillantes, vivantes et désirables.

Défendons, chérissons nos arbres et les îlots de fraîcheur qu’il nous reste.

Prenons soin du vivant, prenons soin de nous tou-tes !

***************

Evénement coorganisé par les Ami-es des Jardins de l’Engrenage, Greenpeace Dijon, Il est encore temps (IEET) Dijon, le Quartier libre des Lentillères, Les Amis de la Terre Côte d’Or, Attac21, etc.

***************

JPEG - 115.2 ko




Source: Dijoncter.info