Avril 16, 2021
Par Dijoncter
294 visites


Appel à la manifestation intersyndicale du 1er mai à Dijon, rendez-vous à 10h place Wilson.

Un 1 er mai après 1 an de confinement(s)

Le 1er mai est une journée de lutte internationale pour les droits des travailleur-se-s, la justice et le

progrès social, la paix et la solidarité. Cette journée n’est pas « la fête du travail ». C’est un

symbole qu’il ne tient qu’à nous de faire vivre.

Voilà maintenant plus d’un an, que nous tentons de vivre toutes et tous au rythme d’une crise

sanitaire à l’ampleur dévastatrice
. Explosion de la précarité et de la pauvreté, explosion des

licenciements, explosions des suppressions d’emplois, explosion des souffrances individuelles, crise

écologique et pour couronner le tout, si certain.es en doutaient encore, avènement d’un pouvoir

politique autoritaire et liberticide (lois « sécurité globale, « renforcement des principes

républicains », « état d’urgence », etc).

Aucun changement de cap n’est perceptible à l’horizon : maintien de l’immonde réforme

« assurance-chômage », projet de « réforme des retraites » toujours pas enterré, aucune aide

significative en faveur de la Jeunesse, baisse des moyens pour les services publics, aucune mesure

pour lutter contre la précarité et aucune avancée dans le cadre d’une prise en compte de l’écologie

dans les politiques publiques.

Si le 1 er mai 2020 n’avait pas pu se dérouler comme habituellement, à Dijon, nous avons pu voir

que cette année « confinée » aura été marquée par de nombreuses mobilisations en soutien aux

réfugié.e.s, aux services publics, au Quartier Libre des Lentillères, aux Jardins de l’Engrenage mais

aussi contre la politique « anti-sociale » du gouvernement et contre ses lois liberticides.

Par ailleurs, la crise sanitaire a été un excellent alibi dont s’est emparé le Préfet pour tenter

d’interdire une manifestation déposée par la LDH 21 et pour interdire une manifestation

déposée par le collectif « Maskarade »
, toutes deux visant notamment à contester la loi liberticide

dite de « sécurité globale ».

Le nouvel Horizon que nous souhaitons ne passera que par une mobilisation collective d’ampleur.

La manifestation du 1 er mai 2021 ne doit être qu’une étape dans l’expression de cette colère et d’une

envie d’un monde plus solidaire.

Nous appelons l’ensemble des personnes, des collectifs, des associations et autres organisations

à participer massivement à ce 1 er mai dans le cadre d’une manifestation revendicative et festive !

Communiqué de l’Union Syndicale Solidaires 21.




Source: Dijoncter.info