364 visites


Cette année, pour le 1er mai, l’Union communiste libertaire a organisé des cortèges, des tables de presse et des diffusions de tracts dans toute la France et en Belgique, avec notamment un tract-BD remarqué.

Les mots d’ordre étaient centrés sur la socialisation, la relocalisation et l’autogestion du système de santé, et la suppression des brevets sur les vaccins.

On a également beaucoup scandé contre les menaces putschistes issues de l’armée, en reprenant un slogan déjà utilisé par les anarchistes lors du coup d’État de De Gaulle en mai 1958 : « Les généraux au zoo ! »

On a protesté contre les menaces d’extradition pesant sur les révolutionnaires kurdes et italien·nes réfugié·es en France. Et les 150 ans de la Commune de Paris n’ont pas été oubliés, on les retrouvait sur différentes banderoles.

Certains groupes ont organisé des collectes pour les grévistes, comme à Brest pour la Fonderie de Bretagne.
Une déclaration commune à une vingtaine d’organisations révolutionnaires libertaires sur les cinq continents a appelé, pour reconstruire l’espoir, à la création de fronts larges liant les syndicats et toutes les organisations de lutte.




Source: Unioncommunistelibertaire.org