Avril 23, 2021
Par Campagne BDS France
195 visites



image_pdfimage_print

Par le Comité National Palestinien (BNC), le 22 avril 2021

19 ONG, dont plus d’une douzaine d’associations palestiniennes, des associations progressistes juives, B’Tselem, et Amnesty International ont écrit une lettre ouverte à l’université d’Oxford, l’appelant à suivre avec précision les taux de vaccination d’Israël sur leur site internet, Our World in Data (Notre Monde en Données), qui exclut les millions de Palestiniens qui vivent sous occupation armée.

Avec les effets dévastateurs continus de la pandémie du coronavirus et l’espoir prochain d’un avenir meilleur, il est plus essentiel que jamais pour les scientifiques et les responsables politiques de suivre et respecter avec précision la couverture vaccinale. Our World in Data, site internet associé à l’université d’Oxford et édité scientifiquement à l’université par des chercheurs du Programme Martin d’Oxford sur le Développement Mondial, s’est imposé comme un outil de premier plan pour suivre la délivrance des vaccins et pour comprendre les effets protecteurs de la vaccination, ses effets secondaires, et l’attitude des gens envers la vaccination. Dans sa mission, ce site s’engage à se concentrer sur « la pauvreté, la maladie, la faim, le changement climatique, la guerre, les risques existentiels, et l’inégalité », afin de contribuer à résoudre les problèmes mondiaux les plus répandus en utilisant les données existantes et en les rendant largement disponibles.

Cependant, l’un de ses graphiques utilise des chiffres politisés et trompeurs, célébrant l’un des plus vieux régimes d’occupation militaire et perpétuant son impunité devant le droit international.

Le graphique des vaccinations contre la COVID-19 montre la remarquable réussite d’Israël dans la vaccination de beaucoup de ses citoyens. Pourtant, il omet le fait que, en tant que puissance occupante, Israël a failli à son obligation, conformément à la Quatrième Convention de Genève, de fournir des vaccins à la totalité des 4.5 millions de Palestiniens qui vivent sous son occupation armée, comme affirmé par des organisations de premier plan palestiniennes, israéliennes et internationales de défense de la santé et des droits de la personne.

Condamnant cette politique israélienne, les experts des Nations Unies ont mis l’accent sur « le droit international sur les droits de l’homme, qui s’applique totalement au territoire palestinien occupé, stipule eque tout le monde jouit du droit à ‘la norme la plus élevée possible de santé physique et mentale’. Ce refus d’un accès égal aux soins de santé, par exemple sur la base de l’ethnicité ou de la race, est discriminatoire et illégal ».

Ajouter ces millions de Palestiniens privés de vaccin aux chiffres d’Israël changerait entièrement le tableau.

Nous exhortons le site « Our World in Data » à inclure avec précision tous les Israéliens et Palestiniens qui vivent sous le contrôle d’Israël en tant que dénominateur quand il calcule le pourcentage israélien de couverture vaccinale.

Signataires :

– Conseil des Organisations Palestiniennes de défense des Droits de l’Homme (PHROC) :

– Organisation Al-Haq – le Droit au Service de l’Humanité

– Centre Al Mezan pour les Droits de l’Homme

– Association Addameer de Défense des Prisonniers et des Droits de l’Homme

– Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme

– DCI – Défense des Enfants International – Palestine

– Centre de Jérusalem d’Aide Juridique et de défense des Droits de l’Homme

– Association Aldameer pour les Droits de l’Homme

– Centre de Ramallah pour les Études sur les Droits de l’Homme

– Hurryyat – Centre pour la Défense des Libertés et des Droits Civiques

– Commission Indépendante pour les Droits de l’Homme (Bureau de l’Ombudsman) – membre observateur

– Institut Muwatin pour la Démocratie et les Droits de l’Homme – membre observateur

– Association des Docteurs de Palestine

– Institut de la Communauté et de la Santé Publique, université de Birzeit

– La Société de Galilée – Société Nationale Arabe pour la Recherche et les Services de Santé

– Aide Médicale pour les Palestiniens (MAP-UK)

– Voix Juive pour la Paix (JVP-US) – Conseil Consultatif sur la Santé

– Médecins pour les Droits de l’Homme-Israël (PHR-I)

– B’Tselem – Centre d’Information Israélien pour les Droits de l’Homme dans les Territoires Occupés

– Amnesty International

Article initialement publié par Al-Haq.

Source : BDS movement

Traduction  J. Ch. pour BDS France

Previous post

NON aux dattes israéliennes à Clermont-Ferrand

Next post

This is the most recent story.

Let’s block ads! (Why?)




Source: Bdsfrance.org