Juin 4, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
201 visites


Samedi 29 mai, Ă  l’appel de plus de 100 organisations, 15 000 personnes manifestaient Ă  Paris pour cĂ©lĂ©brer les 150 ans de la Commune de Paris. À l’exception de L’HumanitĂ© et de LibĂ©ration, aucun media Ă©crit ou audiovisuel n’a Ă©voquĂ© l’évĂ©nement. On a beaucoup parlĂ© des malencontreux incidents autour d’une maigrelette manifestation d’opposants Ă  la Commune. Mais sur l’affluence joyeuse Ă  la place de la RĂ©publique ou dans la rue, pas un mot


Quand la RĂ©publique amnistia les communard-e-s condamnĂ©e-e-s en 1880, elle dĂ©cida que l’amnistie se paierait au prix de l’amnĂ©sie. Officiellement, l’omerta a Ă©tĂ© levĂ©e en novembre 2016 par l’AssemblĂ©e nationale. Mais, sous la pression des idĂ©es de la droite et de l’extrĂȘme droite, les autoritĂ©s de l’État ont dĂ©cidĂ© d’occulter le cent-cinquantiĂšme anniversaire de la Commune.

La France des rĂ©volutions effacera-t-elle ce que fut son histoire populaire profonde ? La RĂ©publique d’aujourd’hui oubliera-t-elle qu’en 1871, avec bien d’autres villes en France, Paris s’est soulevĂ© pour une RĂ©publique dĂ©mocratique, sociale et universelle, qu’elle voulait traduire en actes et ne pas laisser au statut de voeu pieux ? La RĂ©publique veut-elle continuer d’ignorer que des dizaines de milliers de femmes et d’hommes ont Ă©tĂ© massacrĂ©s, emprisonnĂ©s, dĂ©portĂ©s ou exilĂ©s, parce qu’ils avaient pris au mot la libertĂ©, l’égalitĂ© et la fraternitĂ© ?

En ces temps oĂč soufflent les vents mauvais, oĂč la dĂ©mocratie balbutie, nous nous indignons de ce silence. Il ne nous empĂȘchera pas de crier, encore et toujours : « Vive la Commune Â» !

Les 108 organisations appelantes


Documents à télécharger

Article publié le 4 juin 2021




Source: Solidaires.org