Clément, 35 ans, salarié au centre de tri de l’unité de traitement des ordures ménagères de Saran près d’Orléans (usine exploitée par une filiale de Veolia), est mort le 21 mai dernier asphyxié, après avoir été happé par une machine [1].

David, 36 ans, chauffeur de poids lourds, est décédé le 23 avril sur le parking de la plateforme logistique d’Amazon, à Saran également [2].

Depuis début 2019, le compte twitter « Accident du travail : silence des ouvriers meurent » recense les accidents du travail à partir de leur médiatisation dans la presse quotidienne régionale. Au 1er semestre 2019, ce sont 469 victimes d’accidents graves ou mortels qui ont été recensées, dont 172 décès.



Article publié le 09 Sep 2019 sur Iaata.info